NOUVELLES

Wall Street termine sa meilleure année depuis 1995 avec de nouveaux records

31/12/2013 04:48 EST | Actualisé 02/03/2014 05:12 EST

Wall Street a terminé 2013 en faisant grimper mardi le Dow Jones et le S&P 500 à de nouveaux records, achevant en beauté une année --sa meilleure depuis 1995-- au cours de laquelle le Dow Jones s'est envolé de 26,5%.

Selon des résultats définitifs, le Dow Jones Industrial Average s'est adjugé 0,44% (+ 72,37 points) à 16.576,66 points. 2013 est la meilleure année pour l'indice vedette de la place new-yorkaise depuis 1995.

L'indice élargi S&P 500 s'est apprécié de 0,40% (+ 7,29 points) à 1.848,36 points, enregistrant une progression de 29,6% sur l'année, sa plus forte depuis 1997. Le Nasdaq, à dominante technologique, a quant à lui progressé de 0,54% (+22,39 points), à 4.176,59 points, son plus haut niveau depuis septembre 2000. Sur un an, il a bondi de 38,3%.

Dans un marché aux faibles volumes à la veille du Nouvel An, les indices ont accéléré leur hausse dans les dernières minutes de la séance comme pour mieux signer une fin d'année particulièrement fructueuse.

Moral des ménages en hausse

Cette progression des indices "est simplement la continuation de la hausse qu'on observe depuis le début de l'année grâce à l'amélioration de l'économie américaine", relevait Peter Cardillo de Rockwell Global Capital.

"Les bonnes nouvelles continuent de tomber", expliquait-il en mettant en avant l'annonce mardi d'un rebond du moral des ménages américains en décembre après trois mois consécutifs de baisse.

"On avance vers la nouvelle année avec des consommateurs d'humeur joyeuse, la Bourse va probablement continuer à monter dans les jours à venir", a-t-il ajouté.

Les investisseurs saluaient aussi la hausse en octobre, pour le 21ème mois consécutif, des prix des logements aux Etats-Unis.

Ces deux bonnes nouvelles reléguaient au second plan l'annonce d'un nouveau recul de l'activité dans la région de Chicago en décembre.

Surtout, elles sont diffusées après plusieurs autres données économiques reflétant dans leur ensemble une certaine solidité de la reprise aux Etats-Unis.

IBM en queue de peloton du Dow

Le Dow Jones a été emmené cette année par le constructeur aéronautique Boeing (+0,42% à 136,49 dollars mardi, +81% sur l'année), devant le groupe financier American Express (+1,27% à 90,73 dollars mardi, +58% sur l'année).

En queue de peloton figure IBM, la seule valeur du Dow Jones à avoir reculé (+0,62% à 187,57 dollars mardi, -2% sur l'année).

Sur le S&P 500, la valeur la plus profitable de l'année est le spécialiste du streaming Netflix (+0,32% à 368,17 dollars mardi, +298% sur l'année).

La plus grosse perte est enregistrée par le groupe d'exploitation d'or Newmont Mining (+0,44% à 23,03 dollars mardi, -50% sur l'année). Le cours du métal précieux a dégringolé cette année, enregistrant sa première baisse annuelle depuis l'an 2000.

Parmi les valeurs du jour figure le groupe informatique HP, qui a confirmé qu'il comptait licencier au niveau mondial 5.000 personnes de plus qu'annoncé dans son plan de restructuration lancé en mai 2012 (-0,32% à 27,98 dollars).

La société de raffinage Phillips 66, qui va vendre à Berkshire Hathaway, la holding du milliardaire américain Warren Buffett, une de ses divisions pour environ 1,4 milliard de dollars, a gagné 3,23% à 77,13 dollars.

Le groupe de location de voitures Hertz a bondi de 10,46% à 28,62 dollars. La société, disant avoir constaté une activité "inhabituelle" en Bourse sur son action, a adopté lundi des mesures destinées à le protéger contre une éventuelle prise de contrôle.

Le fabricant de microprocesseurs Marvell Technology a quant à lui progressé de 4,51% à 14,38 dollars après l'annonce d'une prise de participation de 6,8% par le fonds d'investissement KKR (+1,42% à 24,34 dollars).

Le marché obligataire a terminé en baisse. Le rendement des bons du Trésor à 10 ans a progressé à 3,026% contre 2,976% lundi soir et celui à 30 ans à 3,964% contre 3,907% à la précédente clôture.

jum/ved/mdm

PLUS:hp