NOUVELLES

La Turquie maintient ses prévisions de croissance 2014 malgré le scandale (ministre)

31/12/2013 06:00 EST | Actualisé 02/03/2014 05:12 EST

Le vice-Premier ministre turc en charge des questions économique Ali Babacan a confirmé mardi à 4% ses prévisions de croissance de l'économie du pays pour 2014, malgré le scandale politico-financier sans précédent qui éclabousse son gouvernement.

"Nous n'avons aucune raison de réviser cet objectif", a assuré M. Babacan lors d'un entretien accordé aux chaînes de télévision NTV et CNBC-e.

La monnaie turque et la bourse d'Istanbul ont subit la semaine dernière une sévère dégringolade, directement victimes de la crise qui secoue le sommet de l'Etat turc après l'incarcération d'une vingtaine de personnalités réputées proches du pouvoir pour des faits de corruption et la démission de trois ministres.

Déjà malmenée par les décisions de la Réserve fédérale américaine (Fed) qui affectent tous les pays émergents, la devise turque a atteint son plus bas niveau historique la semaine dernière à 2,17 livres (TL) pour un dollar, tandis que le principal indice du marhé stambouliote (BIST 100) a reculé de plus de 8% la semaine dernière.

La livre est remontée à 2,1239 TL pour un dollar lundi et s'échangeait mardi en milieu de journée à 2,1302. L'indice BIST 100, qui a conclu la séance de lundi sur une forte hausse de 6,42%, était quasiment stationnaire mardi à -0,27%.

Le porte-parole du gouvernement Bülent Arinç a évalué lundi à "plus de 100 milliards de dollars" les pertes de l'économie turque depuis le début du scandale de corruption en cours.

De nombreux chef d'entreprises turcs ou établis en Turquie ont confié redouter que cette affaire affecte l'économie du pays en 2014.

Après des taux "chinois" de plus de 8% en 2010 et 2011, la croissance turque, largement tributaire des investissements étrangers, a sérieusement fléchi en 2012 à 2,2% et le gouvernement table sur 3,6% pour l'année en cours.

fo-pa/fw

PLUS:hp