NOUVELLES

Inquiétude pour Schumacher, toujours dans le coma, 48 heures après sa chute à ski

31/12/2013 04:09 EST | Actualisé 01/03/2014 05:12 EST

L'Allemand Michael Schumacher, septuple champion du monde de Formule 1, était toujours dans un état critique mardi, maintenu dans un coma artificiel près de quarante-huit heures après avoir été victime d'un grave traumatisme crânien lors d'une chute à skis dans les Alpes française.

Une conférence de presse faisant le point sur l'état de santé de l'ancien pilote de F1 est prévue mardi à 11h00 (10H00 GMT) à l'hôpital de Grenoble (sud-est), où il a été admis dimanche, a indiqué à l'AFP Sabine Kehm, attachée de presse de la famille du pilote.

Opéré dimanche, Schumacher souffre de lésions crâniennes "diffuses et sérieuses". "On peut parler d'un pronostic vital engagé", ont indiqué lundi les médecins, tout en jugeant qu'il était "trop tôt" pour "se prononcer sur le devenir" du pilote, qui aura 45 ans le 3 janvier.

L'accident s'est produit dimanche vers 11H00 (10H00 GMT). Michael Schumacher, qui effectuait un séjour privé à Méribel, en Savoie, où il possède un chalet, skiait en compagnie de son fils de 14 ans dans un secteur hors piste lorsqu'il a chuté à pleine vitesse, sa tête heurtant un rocher.

Il a été pris en charge au Trauma-Centre du CHU de Grenoble, une structure de renom hyper spécialisée dans les traumatismes notamment liés aux sports alpins.

Son casque, qui a été "brisé en deux parties" lors du choc selon une source proche de l'enquête, n'a pas suffi à le protéger. Selon un secouriste, cité par le quotidien allemand Bild, quand les secours sont arrivés sur place, "le casque de Schumacher était brisé, on voyait beaucoup de sang".

"On ne parle pas de séquelles à l'heure actuelle. On parle de traitement, et on travaille heure par heure", a insisté lundi le professeur Jean-François Payen, chef du service de réanimation de l'hôpital.

"Il faut généralement 48 heures, voire plus, avant de pouvoir formuler un avis", souligne le professeur Jean-Luc Truelle, ancien chef du service de neurologie de l'hôpital Foch, près de Paris. L'évolution peut se faire "dans le sens d'une aggravation ou au contraire vers une récupération", ajoute-t-il.

Le "baron rouge", détenteur du plus beau palmarès de l'histoire de la F1, est en attendant placé dans un coma artificiel, maintenu en hypothermie "entre 34 et 35°C" pour diminuer la consommation d'énergie du cerveau.

Les lésions diffuses, "pas rassurantes"

Aucune nouvelle opération n'est en revanche prévue pour l'instant, précisent les médecins, après la première intervention réalisée dimanche en urgence pour évacuer les hématomes intracrâniens mis en évidence dès son admission à l'hôpital.

Le champion, qui a incarné notamment la renaissance de l'écurie Ferrari avec cinq titres mondiaux ayant suivi une longue éclipse, souffre de lésions cérébrales "diffuses" et "sérieuses", un élément jugé inquiétant par les observateurs.

"Ce n'est pas rassurant", estime le Pr Truelle, "car cela signifie que les hémorragies touchent l'ensemble des fonctions du cerveau". Or il est plus difficile de résorber ce type d'hémorragies que d'évacuer un hématome.

L'annonce de l'accident du plus grand champion de l'histoire de la F1 a suscité une forte émotion et de nombreuses réactions tant des professionnels que des fans dans le monde entier. Mardi à l'aube, de nombreux journalistes de la presse internationale étaient présents devant le CHU de Grenoble, où selon un vigile, le dispositif de sécurité a été renforcé.

La famille du pilote a remercié "l'équipe de médecins, qui fait tout son possible pour aider Michael", ainsi que "tous les gens qui ont dans le monde entier souhaité (sa) guérison", a déclaré la manager du septuple champion du monde, Sabine Kehm, dans un courrier électronique. Elle a demandé aux médias "de respecter leur intimité".

Une enquête a été ouverte sur "les circonstances et les causes de l'accident de ski" par le parquet d'Albertville, en Savoie. Le choc s'est produit dans une "zone hors-piste sur laquelle des rochers étaient enfouis en partie, ou en totalité, sous la neige".

Plusieurs guides et responsables de la sécurité des pistes interrogés par l'AFP ont confirmé que le faible enneigement actuel, en laissant cailloux et branches "affleurer" à la surface, renforçait le risque d'accident en hors piste.

Michael Schumacher est à ce jour le pilote de Formule 1 le plus titré au monde, devant l'Argentin Juan-Manuel Fangio, avec 7 titres de champion

cfe-dfa-zap/but/alc/fw

PLUS:hp