NOUVELLES

Dubaï marque le passage à 2014 par un gigantesque feu d'artifices

31/12/2013 03:42 EST | Actualisé 02/03/2014 05:12 EST

Dubaï a marqué mercredi le passage mercredi à l'an 2014 par un gigantesque feu d'artifice que la cité-Etat veut homologuer comme le plus grand du monde.

Burj Khalifa, la tour la plus haute du monde, qui culmine à 828 mètres, au coeur de l'émirat, qui vient d'obtenir l'organisation de l'Exposition universelle de 2020, s'est illuminée à minuit avec un spectacle qui a duré six minutes devant une foule nombreuse et festive.

Au même moment, Burj al-Arab, un hôtel présenté comme le plus luxueux du monde, contribuait à ce spectacle qui a illuminé le ciel autour de ce bâtiment conçu sous la forme d'un voile sur un îlot artificiel.

A quelques encablures de là, Pal Jumeirah, une île artificielle sous forme de palme s'est ensuite littéralement embrasée ainsi que The World, un planisphère au large de la cité-Etat.

Par ce feu d'artifice, tiré depuis 400 sites de lancement et qui a mobilisé 200 techniciens, l'émirat veut entrer au Guinness Book des records, ont indiqué les autorités, sans préciser le coût du spectacle.

Dubaï, qui a été choisi fin novembre pour accueillir l'expo-2020, veut conforter son statut de destination touristique et d'affaires.

Grâce à sa réputation de ville libérale dans un environnement conservateur, Dubaï est aussi devenu un centre d'affaires et financier qui attire les entreprises et les expatriés cherchant à s'établir au Moyen-Orient.

bur/mh/mr

PLUS:hp