NOUVELLES

Angleterre: United-Tottenham, pour rester au contact du quatuor de tête

31/12/2013 11:05 EST | Actualisé 02/03/2014 05:12 EST

Manchester United et Tottenham, 6e et 7e du Championnat d'Angleterre après un début de saison raté, ne peuvent pas vraiment se permettre de rechuter mercredi lors du choc de la 20e journée, afin de rester au contact des équipes de tête.

A mi-saison, les deux clubs se retrouvent ainsi à faire la course ensemble avec le même nombre de points (34), même si les Red Devils possèdent une bien meilleure différence de but.

Autant dire que, tant dans les rangs du champion en titre que dans ceux d'une équipe qui a investi plus de 100 millions d'euros cet été pour se renforcer, ce classement ne correspond pas aux attentes des dirigeants.

Ceux de Tottenham ont d'ailleurs coupé la tête de leur entraîneur Andre Villas-Boas il y a trois semaines, pour le remplacer par la solution interne Tim Sherwood.

A Manchester United, David Moyes a lui sauvé la sienne grâce à un contrat de six ans signé cet été et surtout grâce au souvenir des difficultés qu'avaient éprouvées à ses débuts son prédécesseur Alex Ferguson avant la réussite qu'on lui connaît.

Le duel du jour risque pourtant d'en laisser un des deux sur le carreau alors qu'aucun ne peut se le permettre.

"Notre appétit est revenu"

Les Mancuniens, encore 9e au soir du 7 décembre, ont semble-t-il pris conscience du danger et restent depuis sur six victoires d'affilée, dont quatre en championnat.

"Je constate que notre appétit est revenu, s'est félicité le latéral mancunien Patrice Evra. On a retrouvé la mentalité de vainqueurs et l'esprit qui nous faisaient défaut depuis le début de saison. Ca me donne confiance, mais je ne veux pas parler de titre."

Van Persie forfait et Rooney en passe de l'être encore, Welbeck est resorti de sa boîte au bon moment avec quatre buts lors de ses quatre derniers matches de Championnat tandis que derrière, malgré les forfaits et les suspensions, la défense a aussi haussé son niveau avec trois buts encaissés seulement en six rencontres.

En face, Tim Sherwood a ramené un peu de calme et surtout innové en proposant un audacieux 4-4-2 qui permet aux deux pivots Adebayor et Soldado de s'exprimer conjointement.

Et jusque-là, avec deux victoires et un nul en Premier League, le pari semble concluant.

"J'aime prendre des risques, on ne va pas aller là-bas comme des moutons à l'abattoir", prévient Sherwood, toutefois affaibli au milieu par les absences de Paulinho, arrêté un mois, et celle de Townsend, la révélation du début de saison.

Après s'être relancé de belle façon (3-0 contre Stoke) à White Hart Lane où elle éprouve de grandes difficultés, l'équipe ne doit toutefois pas être trop mécontent de s'en éloigner puisque les Spurs, qui affrontent samedi Arsenal chez lui en coupe, ont pris 19 de leurs points en déplacement.

Alors que les deux équipes s'étaient neutralisés 2-2 à Londres début décembre, Tottenham reste ainsi sur une victoire 3-2 à Old Trafford lors de son dernier déplacement à Manchester en septembre 2012.

ManU et Tottenham comptent huit points de retard sur le learder Arsenal, City (2e à une unité) et Chelsea (3e, à deux pts) complétant le podium.

cd/sk

PLUS:hp