NOUVELLES

Un train transportant du pétrole déraille et explose au Dakota du Nord (PHOTOS/VIDÉO)

30/12/2013 09:27 EST | Actualisé 01/03/2014 05:12 EST

CASSELTON, États-Unis - Les autorités au Dakota du Nord ont pressé les résidants d'évacuer la ville de Casselton après qu'un train d'une longueur d'environ 1,5 km, transportant du pétrole brut, eut déraillé à moins de deux kilomètres de la municipalité, secouant la population avec une série d'explosions qui ont propulsé des flammes et de la fumée noire vers le ciel.

Le bureau du shérif du comté de Cass a «recommandé fortement», lundi soir, aux citoyens de Casselton, et à tous ceux vivant à huit kilomètres au sud et à l'est, de quitter leur demeure. Des refuges ont été érigés à Fargo, qui se trouve à environ 40 km de Casselton, une municipalité comptant quelque 2400 résidants.

Selon le bureau du shérif, le Service météorologique national prévoit un changement des conditions climatiques qui pourraient faire descendre le panache de fumée et augmenter les risques de problèmes de santé.

«Cela placera le panache de fumée directement au-dessus de Casselton», a résumé Paul Laney, le shérif du comté de Cass, lors d'un point de presse.

Le train de la compagnie BNSF Railway a quitté les rails vers 14 h 30 lundi. Dix wagons ont pris feu et brûlaient toujours quatre heures plus tard. Personne n'a été blessé.

Les autorités avaient laissé entendre qu'elles laisseront le brasier s'éteindre de lui-même.

Les responsables ne savent pas exactement ce qui est arrivé, mais un deuxième train transportant des céréales a été impliqué. Amy McBeth, porte-parole de BNSF, a affirmé que le second train a déraillé le premier et est entré en collision avec le convoi de pétrole qui se déplaçait sur la voie ferrée voisine.

Ryan Toop, qui vit à environ un kilomètre de l'endroit où s'est produit le déraillement, s'est rendu en voiture à environ deux pâtés de maison du brasier, qui a éclaté alors que le mercure atteignait à peine les -20 degrés Celsius.

«J'ai descendu ma fenêtre et je pouvais littéralement garder mes mains au chaud», a-t-il raconté.

Cet accident survient alors que les craintes sont particulièrement présentes face à la dépendance des États-Unis vis-à-vis le transport ferroviaire du pétrole brut, après la catastrophe de Lac-Mégantic qui a fait 47 morts en juillet. Le pétrole que transportait le train qui a explosé au centre-ville de Lac-Mégantic provenait du Dakota du Nord.

La voie ferrée sur laquelle le train se déplaçait traverse la ville de Casselton. Mme Morris a affirmé que c'était «une «bénédiction que ce ne soit pas arrivé dans la ville».

Le convoi comptait plus de 100 wagons. Environ 80 ont été retirés du site.

Cela pourrait prendre jusqu'à 12 heures avant que les autorités ne puissent s'approcher de l'incendie, estimait Mme Morris. La Croix-Rouge s'est temporairement installée à l'école secondaire pour abriter les évacués. Un porte-parole du gouverneur Jack Dalrymple a affirmé que la garde nationale était prête à réagir en cas de besoin.

Le mercure pourrait descendre jusqu'à moins-29 Celsius dans le comté de Cass durant la nuit.

Le maire de Casselton, Ed McConnell, ne voulait voir aucun résidant dormir dans son véhicule.

«Tous les spécialistes disent que ça peut être dangereux pour la santé des gens, a noté M. McConnell. Nous allons tenter de sortir tous les citoyens de la ville.»

Dès que les explosions ont commencé, les autorités ont indiqué aux résidants de Casselton de demeurer dans leurs maisons.

Des camions de sable ont été commandés pour contenir le déversement.

INOLTRE SU HUFFPOST

Explosion d'un train à Casselton au Dakota du Nord
Explosion d'un train à Lac-Mégantic