NOUVELLES

Schumacher: les conséquences possibles d'un traumatisme crânien sévère

30/12/2013 09:04 EST | Actualisé 01/03/2014 05:12 EST

Le traumatisme crânien sévère dont est victime l'ex-pilote allemand Michael Schumacher soulève plusieurs questions, tandis que les médecins jugeaient lundi prématuré de se prononcer sur son devenir à ce stade.

QUESTION: Qu'est-ce qu'un traumatisme crânien sévère ?

REPONSE: Un traumatisme crânien est un choc reçu à la tête au niveau du crâne, quelle que soit sa violence. Mais si les traumatismes bénins sont assez fréquents et n'entraînent pas ou peu de conséquences, les traumatismes sévères, plus rares, donnent des lésions du cerveau (lésions cérébrales) et une prise en charge spécialisée est nécessaire. Le pronostic est généralement lié à l'importance des signes et lésions initiales. Une partie des cas graves décèdent ou gardent un handicap à vie, tandis que les autres se remettent sans trop de séquelles.

Q: Pourquoi les médecins ont jugé prématuré lundi de se prononcer sur le devenir de Schumacher ?

R: C'est normal à ce stade chez un traumatisé sévère, car les médecins ne peuvent pas dire immédiatement "si l'évolution va se faire dans le sens d'une aggravation ou au contraire vers une récupération", relève le Pr Jean-Luc Truelle, ancien chef du service de neurologie de l'hôpital Foch à Suresnes, près de Paris.

Il faut généralement 48 heures, voire plus, avant de pouvoir formuler un avis.

Les possibilités de récupération ne sont pas les mêmes selon les individus : elles peuvent dépendre de l'âge - un homme de 20 ans récupère plus facilement qu'une personne de 70 ans - mais également de la condition physique, un "atout" pour Schumacher, 44 ans, un sportif doté d'une santé physique et mentale "exceptionnelle", selon le Pr Truelle.

Q: Comment traite-t-on un traumatisme crânien sévère ?

R: Tout dépend des lésions qui ont pu être détectées, notamment grâce au scanner : fracture, hématome (amas de sang) ou oedème cérébral (gonflement du cerveau à la suite d'une accumulation de liquide dans les tissus).

Dans le cas de Schumacher, les médecins ont trouvé des hématomes intracrâniens qui ont nécessité une intervention chirurgicale pour les évacuer, selon ses médecins. Mais le scanner a également montré un oedème cérébral diffus, un facteur de gravité puisqu'il est source d'hypertension intracrânienne qui peut se manifester par de violents maux de tête et des vomissements.

Pour éviter que le cerveau ne souffre trop et que les lésions deviennent irréparables, l'ex-pilote a notamment été plongé dans un coma artificiel et placé en hypothermie entre 34 et 35° Celsius pour diminuer la consommation d'énergie du cerveau et donc le protéger, selon le Pr Jean-François Payen, chef du service de réanimation du CHU de Grenoble, en France, où l'ex-pilote est hospitalisé. Il s'agit d'une technique éprouvée et déjà largement utilisée pour traiter ce type de traumatisme.

Il existe par ailleurs des médicaments pour faire baisser la pression intracrânienne; on peut également pratiquer une ouverture crânienne ("volet").

Q: Des lésions hémorragiques diffuses sont apparues après l'intervention chirurgicale. Est-ce inquiétant ?

R: Selon le Pr Truelle, le caractère diffus est "ennuyeux car cela signifie que les hémorragies touchent l'ensemble des fonctions du cerveau". "Ce n'est pas rassurant". Car si on peut évacuer un hématome, c'est plus difficile de résorber des hémorragies diffuses.

Q: Quelles peuvent être les conséquences à long terme d'un traumatisme crânien sévère ?

R: Il est rare de sortir sans séquelles d'un traumatisme sévère. Les principales séquelles sont des troubles cognitifs (changement de comportement, irritabilité, lenteur, troubles de la mémoire et de l'attention) et plus rarement des troubles moteurs (paralysie, perte d'équilibre) et des crises d'épilepsie. Une rééducation est possible mais elle est souvent longue et complexe.

ez/fa/bg/thm/abk

PLUS:hp