NOUVELLES

Michael Schumacher toujours "dans une situation critique" (hôpital français)

30/12/2013 05:15 EST | Actualisé 01/03/2014 05:12 EST

L'ex-pilote allemand Michael Schumacher, victime dimanche d'une chute à ski dans les Alpes françaises, restait lundi "dans une situation critique" selon les médecins de l'hôpital de Grenoble qui jugent prématuré de "se prononcer sur le devenir" du champion.

Celui-ci est maintenu dans un coma artificiel pour limiter l'effet sur son cerveau de ses lésions crâniennes "diffuses et sérieuses" provoquées par un violent choc à la tête en dépit du port d'un casque, selon les médecins.

"On peut parler d'un pronostic vital engagé. Il est en réanimation, sa condition est jugée très sérieuse", a indiqué à la presse le professeur Jean-François Payen, chef du service de réanimation du Centre hospitalier universitaire (CHU). Il est "trop tôt" pour "se prononcer sur le devenir" du champion, a-t-il ajouté.

"Quelqu'un qui aurait fait ce type de choc sans casque, certainement, ne serait pas arrivé jusqu'ici", a relevé le professeur Payen.

Selon le neurochirurgien Stephan Chabardes, le pilote le plus titré de l'histoire de la Formule 1 se trouvait dimanche "dans un état agité" après avoir chuté alors qu'il skiait en compagnie de son fils de 14 ans dans un secteur hors-piste de Méribel.

"Il avait des mouvements spontanés des quatre membres mais ne répondait pas aux questions", a précisé le médecin. Selon lui, l'état du champion, dont le côté droit de la tête a heurté une pierre, s'est "rapidement détérioré" et il est tombé dans le coma, "avec des signes d'hypertension intracrânienne".

Le pilote allemand a été opéré et plongé dans un coma artificiel, en hypothermie entre 34 et 37°C, "pour réduire tout stimuli de nature à consommer davantage d'oxygène dans son cerveau", a expliqué Jean-François Payen.

"Il n'est pas prévu de faire une deuxième intervention chirurgicale", a indiqué de son côté Stephan Chabardes.

dfa-cfe/but/ed/blb/fw

PLUS:hp