NOUVELLES

L'Auberge Viceroy à Lac-Simon met la clé sous la porte

30/12/2013 04:07 EST | Actualisé 28/02/2014 05:12 EST

Un établissement touristique de la Petite-Nation, en Outaouais, a fait faillite. L'Auberge Viceroy à Lac-Simon a fermé ses portes le 17 décembre.

La propriétaire des neuf dernières années, Marie-Agnès Lacoste, explique cette décision par une baisse d'achalandage continue.

La crise économique continue de frapper le marché européen et le dollar canadien plutôt élevé refroidit les ardeurs des voyageurs américains. « Le tourisme passe une mauvaise période. Je ne suis pas la seule et je ne pense pas que je vais être la dernière non plus », estime-t-elle.

De plus, les importantes chutes de neige l'hiver dernier ont bloqué les sentiers de motoneige, causant d'importantes pertes de revenus. « Ça nous a coûté un contrat avec un voyagiste européen », souligne-t-elle.

Les effets des compressions fédérales

Mme Lacoste souligne également que la clientèle en Outaouais est majoritairement constituée d'employés du gouvernement et que les compressions budgétaires ont eu des effets importants. « Les séminaires ont carrément arrêté. C'était 40 % de notre clientèle », précise-t-elle.

Pendant sept ans, Marie-Agnès Lacoste a géré l'auberge avec un associé. Lorsqu'elle l'a récupérée il y a deux ans, l'établissement était déjà en faillite technique. Malgré les efforts et l'aide d'Investissement Québec et du Centre local de développement (CLD), entre autres, elle n'a pas réussi à remettre l'entreprise à flot.

L'auberge n'a pas non plus reçu d'aide de la part de la Municipalité de Lac-Simon.

Pour Mme Lacoste, l'aventure est terminée. « Je ne dis pas que l'entreprise n'aura pas la chance de trouver un investisseur qui aura les moyens de la relancer », avance-t-elle.

L'auberge, ouverte tout au long de l'année, possédait 20 chambres.

Quant au restaurant attenant à l'établissement, il reste ouvert, la direction en étant simplement locataire.

PLUS:rc