NOUVELLES

Attaque Greyhound : poursuite abandonnée contre la GRC et le gouvernement

30/12/2013 12:14 EST | Actualisé 01/03/2014 05:12 EST

Les accusations portées contre le gouvernement du Canada et la Gendarmerie royale du Canada (GRC) dans le cadre d'une poursuite liée à la mort violente d'un passager dans un autocar de Greyhound au Manitoba en 2008 ont été abandonnées.

Le 30 juillet 2008, aux prises avec un délire schizophrénique, Vince Li avait littéralement décapité un des passagers de l'autocar.

Deux passagères ontariennes, Debra Tucker et Kayli Shaw, qui ont été témoins du meurtre de Tim McLean, estimaient que le gouvernement était responsable de ne pas avoir assuré la sécurité dans les transports et accusaient aussi la GRC de n'avoir pas fait en sorte d'intervenir à temps auprès de Vince Li avant qu'il ne s'en prenne à un passager.

Une autre poursuite, cette fois logée par des proches de la victime, a également été modifiée afin d'inclure le fils de Tim McLean à titre de victime collatérale.

L'avocat de la famille, Jay Prober, a indiqué que les charges contre le gouvernement ont été abandonnées parce que la cause n'était pas « assez solide ».

En revanche, la poursuite contre la compagnie Greyhound suit son cours légal, malgré certains retards.

Quant à l'accusé, Vince Li, il est toujours confiné dans une institution psychiatrique du nord de Winnipeg depuis qu'il a été déclaré non criminellement responsable d'avoir poignardé, mutilé et décapité Tim McLean.

Avant d'être assailli, Tim McLean était assis à côté de Vince Li, âgé de 22 ans en 2008. Il lui avait souri et lui avait demandé comment il allait.

La Presse Canadienne

PLUS:rc