NOUVELLES

Questions-réponses sur la politique de l'enfant unique en Chine

28/12/2013 05:06 EST | Actualisé 26/02/2014 05:12 EST

Voici les principales informations sur la politique controversée de l'enfant unique en Chine, officiellement assouplie samedi.

Question: Pourquoi la politique de l'enfant unique a-t-elle été adoptée?

Réponse: La loi de planification familiale, qui impose à beaucoup de couples de n'avoir qu'un enfant, a été officiellement mise en oeuvre à la fin des années 1970 afin de permettre à la Chine de contrôler sa population, la plus nombreuse du monde.

Les autorités affirment qu'éviter la surpopulation a contribué à l'essor économique rapide qu'a connu la Chine depuis.

Elles soutiennent également que la politique de l'enfant unique a évité environ 400 millions de naissances, maintenant la population du pays à environ 1,35 milliard d'habitants.

Q: Comment est-elle mise en oeuvre ?

R: Cette politique a longtemps été appliquée par la commission de planification familiale chinoise, qui a désormais fusionné avec le ministère de la Santé, dont les centaines de milliers de fonctionnaires s'appuient sur des outils tels que des permis, des amendes et, dans certains cas, la stérilisation forcée et l'avortement tardif.

Les critiques de la politique soutiennent que sa mise en oeuvre est inégale, avec certaines localités incitant les fonctionnaires à contrôler les naissances et d'autres zones dépendant des amendes infligées en cas de violation.

Les avortements forcés restent très répandus, selon des groupes de défense des droits, en particulier pour les femmes non mariées ou les couples n'ayant pas atteint l'âge légal du mariage, 22 ans pour les hommes et 20 ans pour les femmes.

Q: Quelles sont les pressions qui ont contribué à la décision du gouvernement d'assouplir les contrôles ?

R: Les inquiétudes au sujet de la baisse de la population en âge de travailler en Chine, s'ajoutant à une augmentation de la population âgée, ont conduit les autorités à progressivement assouplir la loi.

La population en âge de travailler de la Chine a chuté de près de 3,45 millions, tombant à 937 millions en 2012, tandis les 194 millions de personnes âgées représentent désormais 14,3% de la population, soit près de trois fois plus qu'en 1982.

Les avortements effectués en fonction du sexe et une préférence sociale enracinée pour les fils ont eu pour résultat un fort déséquilibre entre le nombre de naissances de garçons et de filles, dont la proportion est de six pour cinq.

Selon la nouvelle réforme annoncée vendredi, les couples seront autorisés à avoir deux enfants si l'un des parents est enfant unique.

Avant cela, en vertu d'une précédente réforme, les deux parents devaient être enfants uniques pour être autorisés à avoir un deuxième bébé. Les couples appartenant à une minorité ethnique et les agriculteurs dont le premier enfant est une fille échappaient également à la règle.

fms/slb/jit/afp/sd/abk

PLUS:hp