NOUVELLES

Deux imams arrêtés dans le démantèlement d'un réseau de contrefaçon vestimentaire

28/12/2013 11:08 EST | Actualisé 27/02/2014 05:12 EST

La police espagnole vient de démanteler le plus grand réseau de contrefaçon vestimentaire d'Espagne avec l'arrestation de 99 personnes dont deux imams, a annoncé samedi le gouvernement espagnol.

La contrefaçon aurait rapporté aux membres du réseau 5,5 millions d'euros en leur permettant d'écouler 235 tonnes de vêtements et de chaussures portant de fausses griffes pendant les deux dernières années, a précisé le gouvernement.

Le réseau produisait les vêtements contrefaits dans des usines illégales du nord du Portugal puis les expédiait par camions à travers la frontière vers Xinzo de Limia (nord-ouest), une ville de 100.000 habitants où le réseau avait son siège, indique le communiqué du ministère espagnol de l'Intérieur.

"Le réseau, d'origine marocaine, avait des délégués régionaux à travers toute l'Espagne", souligne le communiqué.

"Une partie des revenus de ce trafic était cachée avec des cartes bancaires et d'autres documents appartenant au réseau, dans les mosquées d'Ourense et de Xinzo de Limia", selon le communiqué.

Parmi les personnes arrêtées figure l'imam de la mosquée de Xinzo de Limia, qui serait, selon la police, l'un des chefs du réseau. La mosquée recevait environ 100.000 euros de donations du réseau.

L'imam de la mosquée de la ville proche d'Ourense a également été arrêté dans le cadre de cette opération. Son nom apparait dans les comptes bancaires utilisés par le réseau. La police le soupçonne d'avoir participé au blanchiment des revenus du réseau.

La police a fouillé 117 lieux à travers le pays dont les deux mosquées, dans le cadre d'une enquête commencée en septembre 2012 et menée en collaboration avec les autorités portugaises.

La police a saisi près d'un million d'articles contrefaits ainsi que des cartes bancaires, des armes et des logiciels contenant les logos de quelque 200 marques déposées.

La police a fermé une dizaine d'usines illégales où les articles écoulés étaient fabriqués dans le nord du Portugal.

Cette opération "a démantelé le principal réseau de fabrication et de distribution de vêtements contrefaits dans la péninsule ibérique", souligne le communiqué.

Les autorités des deux pays ont arrêté 65 personnes en Espagne et 34 au Portugal. On compte parmi les personnes arrêtées 37 Sénégalais, 34 Portugais, 19 Marocains et 9 Espagnols.

ds/ai/plh

PLUS:hp