NOUVELLES

Yémen: deux membres présumés d'Al-Qaïda tués par un drone (gouvernement)

27/12/2013 11:56 EST | Actualisé 26/02/2014 05:12 EST

Deux membres présumés d'Al-Qaïda ont été tués vendredi par un drone dans le sud-est du Yémen, a affirmé un responsable gouvernemental au lendemain de la publication par l'ONU d'un communiqué dénonçant la mort de civils dans ce type d'attaques.

"Le drone a visé un véhicule dans lequel circulaient deux membres présumés d'Al-Qaïda, le détruisant complètement et tuant les deux hommes", a affirmé à l'AFP un responsable gouvernemental dans la province du Hadramout, sans être en mesure d'identifier les victimes dans l'immédiat.

Jeudi, des experts en droits de l'Homme de l'ONU ont fait part "de leur grave préoccupation au sujet des récents raids meurtriers de drones, qui auraient été menés par les forces américaines" au Yémen.

Selon le communiqué de l'ONU, 16 civils ont été tués et au moins autres 10 blessés dans des attaques de drones contre deux cortèges nuptiaux le 12 décembre.

Les victimes avaient été identifiés par erreur comme membres d'Al-Qaïda, selon l'ONU qui cite un responsable de sécurité yéménite.

Les Etats-Unis sont le seul pays à disposer de drones dans la région. Ces appareils ont été utilisés de façon particulièrement intense cette année pour soutenir la lutte des autorités de Sanaa contre Al-Qaïda, tuant des dizaines d'insurgés.

Suite à l'attaque du 12 décembre, le Parlement yéménite, dominé par les partisans de l'ancien président Ali Abdallah Saleh et les islamistes du parti al-Islah, a voté une interdiction des attaques de drone.

Le Yémen, terre natale d'Oussama ben Laden, abrite aussi Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa), considéré par les Etats-Unis comme l'émanation la plus dangereuse du réseau. Aqpa a ainsi revendiqué un spectaculaire assaut contre le ministère de la Défense à Sanaa ayant fait 56 morts le 5 décembre.

faw-lyn/bpz/faa/fcc

PLUS:hp