NOUVELLES

Une mission marquante des Forces canadiennes aux Philippines

27/12/2013 10:44 EST | Actualisé 26/02/2014 05:12 EST

En novembre dernier, la capitaine Josée Bilodeau des Forces canadiennes a appris à quelques heures d'avis que son équipe d'intervention en cas de catastrophe était déployée aux Philippines, pour venir en aide aux sinistrés du typhon Haiyan.

Les militaires des Forces canadiennes ont été dépêchés sur le terrain du 13 novembre au 15 décembre 2013.

En entrevue à l'émission Première heure, la femme, originaire de Québec, parle d'une mission marquante et d'un peuple travaillant, chaleureux et qui fait preuve de résilience. Des qualités qui, selon elle, ont largement contribué à la synergie qui s'est développée entre les militaires, les ONG et la population sur place.

« On est là vraiment dans la phase de crise, la phase aiguë d'une intervention. Lorsque toutes les autorités locales et les ONG sont débordées. On est là pour faire le pont, prêter main forte et aider à revenir à une situation un peu plus stable. On quitte, ajoute-t-elle, seulement une fois la situation stabilisée. »

Presque qu'aussitôt arrivée, l'équipe s'est mise à l'œuvre. Des ingénieurs ont travaillé à dégager les routes secondaires de sorte à rejoindre les communautés éloignées. Une équipe médicale a été envoyée dans ces secteurs plus difficiles d'accès.

« On a eu l'aide de la force aérienne pour être capable aussi d'héliporter des équipes médicales pour aller rejoindre ces gens-là. Donc, on avait, tous les jours, trois équipes médicales composées d'un médecin, infirmières, techniciens médicaux qui se déplaçaient sur le terrain pour aller rencontrer la population. Ça, c'est un nouveau concept parce que normalement c'est la population qui vient vers les cliniques », note la capitaine Josée Bilodeau.

Le 8 novembre dernier, les Philippines ont été frappées par le typhon le plus dévastateur de l'histoire du pays.

PLUS:rc