NOUVELLES

Sydney-Hobart: le tenant Wild Oats XI prend le meilleur départ

26/12/2013 02:00 EST | Actualisé 24/02/2014 05:12 EST

Les Australiens Bob Oatley et Mark Richards, six fois vainqueurs de la classique des antipodes Sydney-Hobart sur Wild Oats XI, ont pris le meilleur départ jeudi, dans le port de Sydney.

Sous le soleil, alors que la météo laissait craindre des orages, les actuels tenants de la régate sont sortis en tête à l'issue d'un bord à bord tendu avec le supermaxi Perpetual Loyal d'Anthony Bell.

Ce dernier a hissé un pavillon de réclamation, pour finalement renoncer à donner suite. "Dans un premier temps, nous avons cru qu'il y avait faute", a-t-il expliqué après le départ donné aux 94 équipages, répartis sur trois lignes.

"Vents assez légers de 11 à 12 noeuds, nous faisons de notre mieux pour faire marcher le bateau le plus vite possible dans ces conditions qui ne sont pas idéales", a-t-il transmis ensuite.

Malgré le nombre très important de bateaux, les concurrents ont tous quitté le port et gagné l'océan en l'espace de 25 minutes, ont précisé les organisateurs.

Wild Oats XI s'est assuré une légère avance sur un groupe composé de Perpetual Loyal, Beau Geste, Ragamuffin 100 - 2e l'an dernier - et Black Jack, néophyte dans l'épreuve.

Avantage aux grands bateaux

Si le départ de cette 69e édition a été donné sous le soleil, les concurrents savent que des conditions autrement plus rudes les attendent tout au long des 628 milles nautiques à parcourir jusqu'à Hobart, dans le sud de l'île de Tasmanie: "au moins des vents forts, et de possibles tempêtes" dans le détroit de Bass, ont prévenu les bulletins météo.

Un front froid est annoncé vers la fin de course, qui devrait s'accompagner de creux pouvant atteindre 12 mètres. Il devrait pénaliser surtout les bateaux les plus petits, car les "gros" auront probablement déjà passé le détroit.

"Nous n'aurions probablement pas vu d'inconvénient à ce que ce front nous arrive un peu plus tôt", a souligné Anthony Bell. "Il est certain que les conditions sont plus favorables aux grands bateaux".

Mais ces conditions risquent toutefois d'éloigner les perspectives d'une amélioration du record de l'épreuve. Bob Oatley et Mark Richards, qui dominent l'épreuve de la tête et des épaules (victoires en 2005, 2006, 2007, 2008, 2010 et 2012), l'ont établi lors de la dernière édition en 1 jour 18 heures 23 minutes et 12 secondes.

Cette course mythique, créée en 1945, part de la baie de Sydney et s'achève à Hobart, après un parcours réservant une grande part à la tactique des navigateurs, souvent confrontés à des situations changeantes, et à la traversée du détroit de Bass, connu pour ses conditions de mer et de vents difficiles.

La Sydney-Hobart 1998 avait été marquée par une tempête qui avait tué six concurrents, coulé cinq bateaux et contraint 66 autres à l'abandon, sur une flotte de 115 bâtiments.

Jeudi, deux bateaux ont été contraints à l'abandon, l'un au bout d'une heure à cause d'une rupture de gréement, le second peu après un problème de grand-voile.

mfc/pj/gv/dla/jgu

PLUS:hp