BIEN-ÊTRE

Jouer aux jeux vidéo peut avoir des effets positifs sur le cerveau

06/11/2013 09:52 EST | Actualisé 25/02/2014 05:12 EST
Getty

Et si les jeux vidéo permettaient d'accroître ses capacités? Une récente étude, du très sérieux institut Max Planck, et de la Charité University Medecine St. Hedwig-Krankenhaus montre que jouer aux jeux vidéo a un impact positif sur l'orientation spatiale, la formation de la mémoire, la mise en place de stratégies, ainsi que sur les facultés motrices.

Les chercheurs ont demandé à des adultes de jouer au célèbre jeu de Nintendo, Super Mario 64, 30 minutes par jour pendant deux mois. Pour s'assurer de la validité des résultats, un groupe témoin ne jouait pas. Tout au long de cette étude, ils ont mesuré par imagerie par résonance magnétique (IRM), le volume du cerveau des participants.

Qu'ont-ils constaté? La matière grise des joueurs a augmenté par rapport à celle du groupe témoin. Cet effet a été constaté dans certaines zones du cerveau: l'hippocampe droit, le cortex préfrontal et le cervelet. Ces régions sont impliquées dans les fonctions de navigation spatiale, formation la formation de la mémoire, mise en place de stratégies, et causent l'amélioration des facultés motrices des mains.

Autre fait intéressant constaté par les chercheurs: plus les participants avaient envie de jouer, plus ces changements étaient prononcés.

"Alors que de précédentes études ont montré des différences dans la structure du cerveau des joueurs, cette étude peut démontrer un lien causal direct entre le fait de jouer aux jeux vidéo et l'augmentation volumétrique du cerveau. Cela prouve que des régions spécifiques du cerveau peuvent être entraînées par le biais de jeux vidéo", explique l'auteur principal de l'étude, Simone Kühn, psychologue au Max Planck Institute for Human Development.

Applications thérapeutiques

Les jeux vidéo pourraient donc même permettre de traiter certaines pathologies! Avant cette étude, Simone Kühn et ses collègues ne doutaient pas de l'efficacité thérapeutique des jeux vidéo sur les troubles psychiatriques, notamment ceux qui présentent des régions de cerveau altérées ou réduites, comme la schizophrénie, les troubles de stress post-traumatiques ou des maladies neurodégénératives comme la maladie d'Alzheimer.

"De nombreux patients acceptent plus volontiers les jeux vidéo que d'autres interventions médicales", ajoute le psychiatre Jürgen Gallinat, co-auteur de l'étude à la Charité University Medicine St. Hedwig-Krankenhaus. Ainsi, d'autres études sont à venir, et une est déjà en cours, sur les troubles de stress post-traumatique. A vos manettes...

Découvrez dans le diaporama ci-dessous d'autres bienfaits des jeux vidéo.

Quelques bienfaits des jeux vidéo

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.