NOUVELLES

Syrie : des morts, une trêve et un contrat

25/12/2013 09:42 EST | Actualisé 24/02/2014 05:12 EST

Les bombardements dans la ville d'Alep ont fait plus de 400 morts, dont 117 enfants, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), une organisation non gouvernementale basée à Londres et proche de l'opposition.

Des quartiers d'Alep ont subi des bombardements de l'aviation syrienne 10 jours durant. Les avions ont largué des barils d'explosifs sur des quartiers résidentiels, où l'armée et les rebelles se livrent des combats acharnés depuis plusieurs semaines.

Par ailleurs, l'armée syrienne a conclu une trêve avec des rebelles à Mouadamiyat al-Cham, une banlieue au sud-ouest de Damas.

Mouadamiyat al-Cham est assiégée et bombardée depuis un an, selon un membre du comité local de la ville.

« Une trêve est entrée en vigueur mercredi et les habitants ont accepté de hisser durant trois jours comme signe de bonne volonté le drapeau du régime sur les citernes d'eau de la ville », a déclaré Abou Malek.

Selon lui, les rebelles remettront leurs armes lourdes après l'acheminement de la nourriture aux habitants de la localité.

Par la suite, les déplacés pourront rentrer chez eux sans être arrêtés, selon les termes de la trêve.

En octobre, il y avait eu deux évacuations à Mouadamiyat al-Cham, touchant au total 3800 habitants, en majorité des femmes, des enfants et des personnes âgées.

Contrat

Damas et Moscou ont signé un contrat de prospection pétrolière et gazière dans les eaux territoriales syriennes.

Ce contrat a été signé à la suite de la découverte récente d'importants gisements de gaz et de pétrole en mer méditerranée.

L'accord, d'une durée de 25 ans, est financé par la Russie.

Selon le ministre syrien du Pétrole, Sleimane Abbas, la prospection se fera sur une superficie de 2000 km2. Les recherches seraient réalisées en plusieurs phases et coûteraient environ 100 millions de dollars.

PLUS:rc