NOUVELLES

Pakistan : trois morts dans les tirs d'un drone américain (responsables)

25/12/2013 03:54 EST | Actualisé 24/02/2014 05:12 EST

Une frappe de drone américain sur un camp présumé de jihadistes a fait au moins trois morts dans la nuit de mercredi à jeudi dans les zones tribales du nord-ouest du Pakistan, un repaire des talibans et d'autres groupes liés à Al-Qaïda, ont annoncé des responsables pakistanais.

L'attaque a été menée vers minuit (heure locale) dans le village de Qutab Khel, à cinq kilomètres de Miranshah, le chef-lieu du Waziristan du Nord, fief de jihadistes situé à la lisière de l'Afghanistan voisin, selon ces responsables.

"Un drone américain a tiré deux missiles sur un camp de rebelles, provoquant la mort d'au moins trois insurgés présumés", a déclaré à l'AFP un haut responsable pakistanais de la sécurité.

Un autre responsable de la sécurité à Peshawar, dans le nord-ouest, a confirmé cette attaque et ce bilan

Un troisième, présent à Miranshah, a parlé de quatre morts et d'un blessé grave parmi les personnes visées par le drone.

L'identité des victimes n'a pas été fournie.

Début novembre, un drone américain avait éliminé le chef des talibans pakistanais, Hakimullah Mehsud, depuis remplacé par le mollah Fazlullah à la tête de la rébellion islamiste armée en lutte contre le pouvoir d'Islamabad accusé de complicité avec les Etats-Unis dans leur guerre "contre le terrorisme".

La CIA, agence américaine du renseignement extérieur, supervise les frappes de ces avions sans pilote dans le nord-ouest du Pakistan qui ont fait plus de 2.400 morts en neuf ans dont 400 civils, selon des organisations de la société civile.

Le Pakistan déclare officiellement que ces opérations sont autant de violations de sa souveraineté territoriale, mais a donné le feu vert à un certain nombre d'entre elles, d'après des responsables et des documents révélés ces dernières années.

shk-hk-ks/ac/bds/via

PLUS:hp