NOUVELLES

La justice turque enquête sur des soupçons de corruption dans les chemins de fer

25/12/2013 11:28 EST | Actualisé 24/02/2014 05:12 EST

Des procureurs turcs ont ouvert une enquête sur des suspicions de fraude dans des appels d'offres passés par la direction publique des chemins de fers, alors que le gouvernement est ébranlé depuis une semaine par un scandale politico-financier sans précédent, a annoncé mercredi le parquet d'Ankara.

"Une enquête a été lancée par le bureau du procureur de la République d'Ankara sur des informations concernant certains appels d'offres à la TCDD (la société publique des chemins de fer)", a-t-il indiqué dans un communiqué.

Dans son édition de mercredi, le journal d'opposition Cumhürriyet a affirmé que d'importantes malversations avaient entaché plusieurs contrats signés par cet organisme, dont les cadres ont été nommés par le Parti de la justice et du développement (AKP, issu de la mouvance islamiste) au pouvoir.

Personne n'a pour l'instant été interpellé dans le cadre de ce dossier, a-t-on par ailleurs fait savoir de source judiciaire.

L'annonce de l'ouverture de cette enquête intervient sur fond de crise au sommet de l'Etat turc, après la démission mercredi de trois ministres réputés proches du Premier ministre Recep Tayyip Erdogan dont les fils ont été mis en cause dans une enquête ouverte par la justice pour corruption, fraude et blanchiment d'argent.

BA/pa/bir

PLUS:hp