NOUVELLES

Ouest de l'Europe : la tempête Dirk fait plusieurs morts et des dégâts matériels

24/12/2013 05:21 EST | Actualisé 23/02/2014 05:12 EST
FRANK PERRY via Getty Images
A man looks at waves crashing onto rocks as a storm brings heavy winds to Saint-Guenole, western France, on December 23, 2013. Fourteen regions in the north-west of France have been placed under alert as a strong storm named 'Dirk' was set to pass through, starting this afternoon. AFP PHOTO / FRANK PERRY (Photo credit should read FRANK PERRY/AFP/Getty Images)

La tempête Dirk qui a frappé les côtes de l'ouest de l'Europe dans la nuit de lundi à mardi s'est déplacée vers l'est après avoir fait plusieurs morts et des dégâts matériels.

La «perturbation tempétueuse», «assez courante en période hivernale» selon l'organisme officiel Météo-France, s'est surtout fait sentir en Grande-Bretagne, où cinq personnes ont péri, et en France.

Au Royaume Uni, la situation s'est apaisée en Angleterre, mais les vents continuaient à souffler fort en Irlande du Nord et en Écosse.

Les déplacements de milliers de personnes se rendant dans leurs familles pour fêter Noël ont été perturbés en raison de routes inondées, de ponts coupés et de difficultés sur les rails. Environ 130 000 foyers étaient privés de courant en milieu d'après-midi dans toute la Grande-Bretagne.

Un homme s'est noyé dans le Devon (sud-ouest de l'Angleterre) après s'être jeté dans une rivière pour tenter de sauver son chien. Un homme et une femme ont été retrouvés noyés dans des cours d'eau lundi et deux personnes ont perdu la vie dans des accidents de voiture liés au mauvais temps.

Une panne de courant affectait une partie de l'aéroport de Gatwick (sud de Londres), créant quelques retards. À Heathrow (ouest de la capitale britannique), 16 vols ont été annulés.

En France, les autorités ont interrompu les recherches pour retrouver un marin russe tombé, lundi après-midi, d'un cargo à environ 220 km au large de Brest (ouest), où des creux de six à sept mètres s'étaient formés en mer. Son navire, le Victoriaborg, un cargo de 124 mètres de long victime d'une avarie, devait être pris en remorque.

Le skipper suisse Bernard Stamm et son coéquipier français Damien Guillou, qui revenaient de la Transat Jacques Vabre, ont dû être secourus au large de la pointe sud-ouest de l'Angleterre par un navire norvégien mardi à l'aube, mais leur voilier, Cheminées Poujoulat, a coulé.

En France, des milliers de personnes s'apprêtaient à passer le réveillon de Noël à la bougie, les rafales de vent soufflant jusqu'à 140 km/h ayant abattu des lignes électriques. Environ 82 000 foyers étaient toujours privés d'électricité mardi dans la soirée, principalement dans l'ouest.

Une partie de la ville de Morlaix, en Bretagne, baignait dans les eaux et plusieurs lignes ferroviaires étaient coupées.

Le trafic transmanche au départ et à l'arrivée de Douvres (Grande-Bretagne) a été interrompu. Plusieurs compagnies de navigation ont annulé leurs liaisons.

La plupart des stations de ski des Hautes-Pyrénées et des Pyrénées-Atlantiques (sud-ouest), ont préventivement fermé leur domaine skiable mardi.

Près de Paris, à titre de précaution, les jardins et le parc du Château de Versailles ont été fermés au public mardi matin.

La tempête Dirk s'est déplacée et a provoqué des dégâts dans les régions Rhône-Alpes et Bourgogne (centre-est), ainsi que dans l'Est. Selon ERDF, le gestionnaire du réseau électrique de proximité en France, 20.000 logements étaient sans courant en début de soirée dans les régions Rhône-Alpes, Bourgogne, Auvergne (centre) et Lorraine (est).

Le Sud-Est attendait pour sa part de fortes pluies.

Vagues pouvant dépasser sept mètres

Aux Pays-Bas, les services de ferries ont été interrompus dans le nord et des bâtiments ont été endommagés, dont le Philips Stadion d'Eindhoven.

En Espagne, un train local est légèrement sorti des voies à faible vitesse lundi soir en Galice (nord-ouest), après la chute d'un arbre, mais aucun de ses dix passagers n'a été blessé.

Mardi matin, l'aéroport de la ville basque de Bilbao a annulé six vols à destination de Paris, Saint-Jacques de Compostelle, Barcelone et Madrid, tandis qu'un avion en provenance de Madrid a dû faire demi-tour et un autre en provenance de Séville a été détourné vers Barcelone.

Au Portugal, 13 des 18 districts étaient placés sous alerte orange et les zones côtières des districts de Lisbonne et de Santarém (centre) étaient sous alerte rouge en raison de la très forte agitation maritime, avec des vagues pouvant atteindre 7,5 mètres.

La Suisse, quant à elle, connaissait mardi des températures quasi-printanières, à cause du foehn, un vent chaud provenant du sud, soufflant à plus de 100 km/heure.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les tempêtes les plus dévastatrices depuis 2007