NOUVELLES

Les Petits frères des pauvres offrent des repas pour briser la solitude

24/12/2013 04:01 EST | Actualisé 22/02/2014 05:12 EST

Une soixantaine de bénévoles des Petits frères des pauvres ont distribué mardi midi des repas à une trentaine de personnes âgées isolées de la région de Québec. Leur but : s'assurer que ces personnes ne passent pas Noël seules.

« Dans le fond, on est là pour remplacer cette famille qu'ils n'ont pas, et parfois qu'ils n'ont jamais eu », soutient Pascal Fournier, directeur de l'organisme à Québec.

Charlotte Feist, une des personnes âgées visitées par les Petits frères des pauvres, est née en Allemagne. À 92 ans, elle a beau avoir de la difficulté à se déplacer, son cerveau est encore en pleine forme. « Tout ce qui est rare, on l'apprécie plus et je n'ai pas beaucoup de visiteurs parce que tout le monde est décédé. »

Un des bénévoles, Laurent Bilodeau, est quant à lui un passionné de langues, d'histoire et de littérature. Ça fait trois ans qu'il rend visite à Mme Feist une fois par semaine et que celle-ci l'aide à parfaire son allemand. « Je suis tombé en amour avec Mme Feist », a-t-il lancé.

En plus de la livraison de repas mardi, les Petits frères des pauvres organisent un dîner, mercredi, pour une soixantaine de personnes âgées afin de s'assurer qu'elles passent Noël en bonne compagnie.

PLUS:rc