NOUVELLES

Wall Street, en pleine confiance, portée à de nouveaux records

23/12/2013 04:24 EST | Actualisé 22/02/2014 05:12 EST

Wall Street a entamé la semaine de Noël en battant de nouveaux records, stimulée par des signaux de bon augure pour la croissance en 2014 et la vigueur du géant de l'informatique Apple.

Selon des résultats définitifs, le Dow Jones et le S&P 500 ont grimpé à de nouveaux sommets en s'adjugeant respectivement 0,45% (73,47 points) à 16.294,61 points et le S&P 500 0,53% (9,67 points) à 1.827,99 points.

Le Nasdaq, à dominante technologique, a pris 1,08% (44,16 points) à 4.148,90 points, un niveau plus atteint depuis 2000.

Cette nouvelle impulsion des indices intervient dans le sillage de données économiques qui reflètent "une économie croissant à un rythme soutenu", remarquait Peter Cardillo de Rockwell Global Capital.

L'inflation sur un an est d'une part repartie de l'avant en novembre, à 0,9% sur un an.

La consommation des ménages aux Etats-Unis s'est de son côté légèrement accélérée sur la même période, augmentant de 0,5% sur un mois, alors que le revenu des ménages repassait en territoire positif en progressant de 0,2%.

Quant au moral des ménages américains, il a bondi en décembre, accélérant nettement sa progression par rapport à novembre.

Fort de ces chiffres encourageants, "le marché se concentre sur le potentiel de croissance à venir", estimait Peter Cardillo.

Les investisseurs étaient d'autant plus enthousiastes que le Fonds monétaire international (FMI) s'est montré particulièrement optimiste sur l'économie des Etats-Unis.

Mettant en avant les bons chiffres sur l'économie, l'adoption d'un accord sur le budget au Congrès et la décision de la banque centrale américaine de commencer à ralentir son soutien à la croissance, la directrice générale de l'organisation, Christine Lagarde, a indiqué dimanche que le Fonds allait relever sa prévision de croissance des Etats-Unis pour 2014.

"La dernière semaine de l'année est généralement bonne pour le marché, cette année ne semble pas faire exception", remarquait Michael Gayed de Wedbush Securities. "Les volumes sont faibles, personne n'a intérêt à jouer les trouble-fête", ajoutait-il.

Le marché a aussi été soutenu par la bonne performance de l'action du géant informatique Apple, qui a grimpé de près de 4% après l'annonce d'un accord avec China Mobile, le plus gros opérateur mobile mondial.

La Bourse de New York clôturera plus tôt qu'habituellement mardi et sera fermée mercredi à l'occasion de Noël.

Le marché obligataire a terminé en baisse. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans a avancé à 2,929% contre 2,887% vendredi soir et celui à 30 ans à 3,844% contre 3,824%.

jum/ved/gde

PLUS:hp