NOUVELLES

Libye: l'Assemblée prolonge son mandat jusqu'à décembre 2014

23/12/2013 02:19 EST | Actualisé 22/02/2014 05:12 EST

Le Congrès général national libyen (CGN), la plus haute instance politique et législative, a adopté lundi une résolution prolongeant son mandat jusqu'au 24 décembre 2014, a indiqué le porte-parole du CGN.

"Le CGN a accepté le principe de la proposition de la commission de la feuille de route pour la transition en votant par 102 voix sur 126 la fin du mandat au 24 décembre 2014, pour céder le pouvoir à une autre instance législative", a déclaré Omar Hmeidan.

Le CGN a été élu lors en juillet 2012 pour élaborer la future Constitution et préparer des élections générales dans les 18 mois. Selon ce calendrier, son mandat devrait s'achever en février.

Mais la classe politique libyenne est opposée à toute prolongation du mandat de l'Assemblée, estimant qu'il est nécessaire de parachever la transition pour doter le pays d'institutions pérennes à même de faire face à l'insécurité grandissante.

En outre, le processus électoral relatif à la Commission constitutionnelle chargée de rédiger la Constitution semble piétiner et très peu de Libyens se sont inscrits sur les listes pour cette élection.

Face à ce faible engouement, la Haute Commission électorale (Hnec) a plusieurs fois repoussé la date limite d'inscription, désormais fixée au 31 décembre.

La commission constitutionnelle doit être composée de 60 membres représentant à égalité les trois régions historiques de la Libye - la Cyrénaïque (est), le Fezzan (sud) et la Tripolitaine (ouest).

La Constitution devra aborder des questions clés allant du système de gouvernement au statut des minorités, en passant par la place de la loi islamique (charia).

yba/fcc

PLUS:hp