NOUVELLES

L'armée égyptienne dit avoir tué 184 jihadistes depuis août dans le Sinaï

23/12/2013 01:31 EST | Actualisé 22/02/2014 05:12 EST

L'armée égyptienne a affirmé lundi avoir tué 184 "terroristes" depuis août dans le Nord-Sinaï où les attaques contre les forces de l'ordre sont devenues quasi-quotidiennes depuis la destitution du président islamiste Mohamed Morsi au début de l'été par l'armée.

Le porte-parole de l'armée, le colonel Ahmed Aly, cité par l'agence officielle Mena, a ainsi assuré que les militaires avaient "éliminé 184 terroristes et radicaux" depuis août, ajoutant que 203 autres avaient été blessés et 834 arrêtés.

Il est impossible de vérifier ces chiffres de source indépendante, l'armée bouclant les zones où ont lieu ses opérations depuis qu'elle a lancé en juillet une opération d'envergure avec ses troupes au sol et son aviation.

Depuis l'éviction de M. Morsi le 3 juillet par l'armée, plus d'une centaine de membres des forces de l'ordre ont péri dans des attaques en Egypte, et en particulier dans le Nord-Sinaï, majoritairement peuplé de Bédouins aux rapports tendus avec les autorités de longue date.

Procureurs et policiers accusent les Frères musulmans, dont M. Morsi est issu, d'avoir des liens avec les insurgés de la péninsule du Sinaï, ce que dément la confrérie, qui a remporté toutes les élections depuis la révolte de 2011 qui a renversé Hosni Moubarak.

sbh/vl

PLUS:hp