Immigration: Le président bulgare met en garde Londres contre l'isolement et le nationalisme

AFPQC2   Première Publication: 21/12/2013 17:37 EST Mis à jour: 21/12/2013 17:45 EST


Le président bulgare Rossen Plevneliev a averti samedi le Premier ministre britannique David Cameron que les mesures limitant l'accès des migrants européens à l'allocation chômage risquaient de porter préjudice à la réputation de la Grande-Bretagne et de l'isoler.


Dans une interview publiée dans l'édition en ligne de l'Observer, le président bulgare estime que le Grande-Bretagne devrait se considérer comme "une grande puissance mondiale pionnière en matière d'intégration" et qu'elle devrait résister aux appels nationalistes à un durcissement des lois pour limiter l'immigration.


M. Cameron a annoncé que les demandeurs d'emploi issus de l'Union européenne ne pourraient plus prétendre, à compter du début 2014, à l'allocation chômage lors des trois premiers mois de leur séjour au Royaume-Uni.


Selon Londres, cette mesure vise à "empêcher des personnes d'abuser du système de protection sociale" britannique.


Comme dans huit autres pays, les citoyens roumains et bulgares, qui n'ont actuellement le droit d'exercer qu'un nombre limité de métiers, auront à partir du 1er janvier 2014 un accès libre au marché du travail au Royaume-Uni.


"Isoler la Grande-Bretagne et porter préjudice à sa réputation n'est pas la bonne histoire à écrire", a ajouté M. Plevneliev.


"Les Bulgares se posent aujourd'hui beaucoup de questions concernant la société britannique, démocratique, tolérante et humaine", a souligné M. Plevneliev.


"Sommes-nous aujourd'hui dans une Grande-Bretagne où s'écrit l'histoire d'un basculement vers l'isolement, le nationalisme et une approche politique à court terme?", s'est alarmé le président bulgare.


De nombreux Britanniques redoutent un afflux de Roumains et de Bulgares à partir du 1er janvier 2014.


Le chef de la diplomatie bulgare Kristian Viguenin avait déclaré jeudi que les Bulgares n'étaient pas des "mendiants" en Grande-Bretagne, et dénoncé une montée de l'euroscepticisme et de la xénophobie en Europe.


jwp/mr/via


SUIVRE LE Québec

Publié par AFPQC  |