Temps des fêtes: Comment être une parfaite hôtesse selon une pro de l'étiquette

Publication: Mis à jour:
CHRISTMAS MEAL
portrait of woman with plate... | shutterstock

Femme d'affaires accomplie, Leslie Passerino est la fondatrice de Kréavie, une entreprise vouée à la création et la réalisation de tables de douceurs, bars à bonbons et autres présentations gourmandes. Elle est aussi l'égérie d'une compagnie qui porte son nom et qui offre à une clientèle féminine, entre autres, des cours d'étiquette pour hôtesses. À l'approche des réjouissances du temps des fêtes, le Huffington Post Québec lui a demandé ses meilleurs trucs pour épater nos convives lorsqu'on les reçoit pour une soirée festive.

« En fondant Kréavie, je me suis rendu compte qu'il y avait un énorme besoin au niveau de l'art de recevoir et de l'étiquette, a d'entrée de jeu expliqué Madame Passerino. Plusieurs clientes m'ont dit qu'il serait fort appréciable de pouvoir bénéficier de ce genre de service, moins protocolaire, plus accessible et plus actuel pour la femme moderne qu'une école. Souvent, lorsqu'on parle d'étiquette, l'image de la fin des années 1950 est toujours rattachée. Et aujourd'hui, ce n'est plus la vérité. »

Et qu'est-ce que l'étiquette, selon cette dame pour qui « aider est une passion »? « C'est une manière de s'apprécier soi-même, avec élégance, mais c'est également la façon dont on peut honorer les autres lorsqu'on les reçoit ou qu'on est soi-même invité, a-t-elle répondu. Constamment, on parle avec d'autres personnes, nous répondons au téléphone, nous envoyons des emails, et il y a beaucoup de choses que nous n'apprenons pas, de façon humaine, dans les écoles de protocole. »
Voici donc les recommandations de Leslie Passerino pour des réceptions de Noël et du Nouvel An réussies.

Quelles sont les cinq trucs essentiels à ne pas négliger pour être une bonne hôtesse?

1- Faire des listes. « L'une des premières choses importantes, c'est vraiment de lister les choses à faire et à acheter. Souvent, on oublie de le faire et on se rend compte qu'on perd beaucoup de temps et d'argent. Ça nous permet d'estimer le temps nécessaire pour se préparer, pour accomplir telle ou telle tâche et, ainsi, on a une plus grande facilité à déléguer. Déléguer les responsabilités peut nous permettre de respirer. »

2- Réutiliser des articles qu'on possède déjà. « Pour éviter d'investir dans un énorme budget, nous pouvons voir comment on peut réutiliser les choses que nous avons déjà à la maison. Par exemple, les fleurs sont toujours belles sur une table, c'est très joli. Si on a un beau service, on peut alors utiliser de petites tasses à café et les incorporer avec de petites compositions florales. »

3- Consacrer du temps aux invités au moment de l'apéritif. « Si on veut profiter du cocktail et de l'apéritif, au début du repas, et ainsi consacrer plus d'attention aux invités, on doit prévoir plus de bouchées, de même qu'une boisson alcoolisée et une autre non-alcoolisée. Une fois qu'on a bu le cocktail alcoolisé, généralement, le message qu'on envoie, c'est que l'apéritif est terminé et qu'on doit passer à table. Si on veut que ça dure plus longtemps, on peut servir un autre rafraîchissement, qui sera non alcoolisé. Il est aussi de mise d'étiqueter les petites bouchées, sur la table, avec de jolies étiquettes. On peut en acheter chez Omer De Serres, par exemple, ou les imprimer soi-même. Dans ce cas-là, les gens peuvent lire, et ça crée une autre interaction. Ça nous laisse plus de temps et nous permet de nous concentrer sur les conversations et non seulement la nourriture, de prendre soin des gens. »

4- Créer une ambiance musicale. « C'est un point qui est souvent oublié. Soit on l'oublie, soit on n'y pense qu'au dernier moment et alors, on ne trouve jamais les bonnes musiques. Il faut prévoir ça à l'avance. C'est facile, aujourd'hui, avec un ordinateur, un iPhone ou un iPad, d'organiser une petite playlist de musique quelques jours avant la réception. »

5- Être soi-même. « Si les gens n'ont pas l'habitude de recevoir, ça devient une grosse responsabilité, on est aux prises avec toutes les choses à faire, et on ne respire pas. Si on planifie à l'avance, on peut rester soi-même et avoir du bon temps, passer un moment privilégié avec les gens qu'on aime. Et ce n'est pas si grave si un verre se casse! Il ne faut surtout pas s'en faire s'il arrive de petits accrocs. L'important, c'est d'être ensemble. »

Quels sont les comportements à éviter absolument lorsqu'on reçoit nos proches?
1- Boire plus de deux verres d'alcool. « Après, généralement, on perd le fil. Pas le fil de la conversation, mais celui d'être efficace, à l'écoute des gens. L'alcool, qu'on le veuille ou pas, altère certaines facultés dans la concentration. »

2- Aborder des sujets de conversation litigieux. « Il y a certains sujets qu'il faut éviter. Il ne faut pas, par exemple, ressasser de vieilles histoires, soulever des