NOUVELLES
18/12/2013 05:00 EST | Actualisé 17/02/2014 05:12 EST

Le DG du Cosmodôme est visé par une enquête de l'AMF

Radio-Canada

Radio-Canada a appris que l'actuel directeur général du Cosmodôme à Laval, Sylvain Bélair, doit plusieurs centaines de milliers de dollars à des investisseurs à qui il avait promis des rendements mirobolants qui ne se sont jamais concrétisés. Il fait l'objet d'une enquête de l'Autorité des marchés financiers (AMF).

Un texte de Christian Latreille

Au moins une quinzaine d'investisseurs attendent depuis cinq ans que Sylvain Bélair leur rembourse chacun des dizaines de milliers de dollars. M. Bélair les a sollicités sans permis pour un projet immobilier en Chine. Radio-Canada s'est entretenu avec une dizaine d'entre eux qui racontent tous avoir été piégés de la même façon. Aucun d'entre eux n'a voulu témoigner à visage découvert.

En plus d'être directeur général du Cosmodôme, Sylvain Bélair siège comme diplomate à l'Organisation de l'aviation civile internationale de l'ONU, basée à Montréal. Les investisseurs disent s'être fait promettre que leur argent serait investi dans un fonds réservé aux seuls diplomates des Nations unies. Des vérifications effectuées par Radio-Canada à l'OACI à Montréal et à l'ONU à New York montrent qu'il n'existe aucun fonds d'investissement dédié aux diplomates.

L'expert en crimes économiques, Michel Picard, soutient que les premiers investisseurs séduits par les promesses de Sylvain Bélair ont probablement reçu un paiement d'intérêts.

« Ce genre de paiement démontre que ça fonctionne et achète les sceptiques qui, par la suite, vont se faire les ambassadeurs d'un stratagème qui est à la base frauduleux », précise M. Picard.

Un des investisseurs a confirmé à Radio-Canada avoir reçu un premier paiement quelques mois après avoir versé sa première contribution, ce qui l'a incité à investir davantage.

Plusieurs investisseurs ont tenté, en vain, de récupérer leur argent. La réponse que leur a fait parvenir l'avocat de Sylvain Bélair n'avait rien pour les rassurer:

L'AMF a ouvert une enquête. Joint au téléphone, Sylvain Bélair a refusé d'accorder une entrevue à Radio-Canada, en disant vouloir attendre le rapport de l'AMF. L'organisme confirme que l'enquête va rondement.

Sylvain Bélair termine sa quatrième année comme directeur général du Cosmodôme. Ce poste sera confié à compter du 13 janvier à Marc De Blois, qui prend sa retraite à la Ville de Laval. Sylvain Bélair sera toujours à l'emploi du Cosmodôme à titre de directeur général associé au développement scientifique et à la formation.