NOUVELLES
17/12/2013 10:17 EST | Actualisé 16/02/2014 05:12 EST

Le Canadien vainc les Coyotes 3-1 en troisième période (PHOTOS)

PC

MONTRÉAL - Le Canadien a fait cadeau à ses partisans d'une victoire de 3-1 face aux Coyotes de Phoenix, mardi, à son dernier match de l'année 2013 au Centre Bell.

Dominé pendant presque l'entièreté des deux premières périodes, le Tricolore a joué avec l'énergie du désespoir au cours du dernier vingt.

Des buts en avantage numérique d'Andrei Markov et de Max Pacioretty ont fait renverser la vapeur. Pacioretty a ajouté un 14e but cette saison, dans un filet déserté. David Desharnais a amassé deux passes.

«C'était un important match pour nous. Et j'ai apprécié la façon que nous l'avons gagné, a commenté l'entraîneur Michel Therrien. Nous n'avons jamais abandonné. Nous avons continué de batailler. Nous avons exercé de la pression, à compter de la deuxième période. Nous avons commencé à préconiser notre style de jeu. C'est la raison pour laquelle je suis satisfait de l'effort fourni.»

Depuis son arrivée dans la LNH, l'équipe de l'Arizona n'a signé qu'un gain en 10 sorties à Montréal, à son premier match en 1996.

Le Danois Mikkel Boedker a souligné son 24e anniversaire de naissance, avec une journée de retard, en obtenant son 10e but de la saison.

Les gardiens Carey Price et Mike Smith ont été très solides, repoussant chacun 27 lancers.

Piètre comédien

Si la perfection était de ce monde, on aurait pu avancer que les Coyotes l'ont été en première période.

Domination sans équivoque de 15-3 dans les lancers et de 1-0 au score, c'était beau à voir.

La zone neutre était impénétrable: deux attaquants et deux défenseurs formaient une une boîte, avec l'autre attaquant exerçant un échec-avant modéré. Et on se nourrissait de contre-attaques rapides.

Le Canadien a passé peu de temps en zone offensive. Dès la première séquence, Pacioretty a vu son tir effleurer le poteau. Plus tard, Pacioretty a été victime de la chute théâtrale du gardien Smith, qui a tout de même leurré les arbitres.

Les Coyotes ont réussi leur but à 6:14. Price a joué de malchance. La rondelle a bondi capricieusement sur des coéquipiers devant lui, à la suite du revers de Boedker.

«On avait de bonnes jambes au tout début, mais une pénalité en territoire offensif (à Daniel Brière) est venue casser notre rythme, a avancé Therrien. On se cherchait. Carey a fait de gros arrêts pour nous garder dans le coup. À mesure que le match progressait, à compter de la deuxième période, on gagnait en énergie et en confiance.»

Aucun filet n'a été réussi en deuxième. Au moins le CH a retrouvé des couleurs, principalement vers la fin quand il a connu ses meilleurs moments jusque-là. Une occasion ratée en supériorité numérique l'a lancé pour de bon.

Plus hargneux, il a eu le meilleur 10-7 au chapitre des lancers, en créant quelques brèches dans l'étanchéité en défense des Coyotes.

Pacioretty a frappé un deuxième poteau, pendant le jeu de puissance. Après, Smith a réalisé un arrêt époustouflant de la mitaine face à Alex Galchenyuk, qui a tiré à bout portant.

Tour du «poteau»

Tôt en troisième, le Tricolore a finalement profité d'une attaque massive afin de créer l'égalité. À 2:26, la puissante frappe de Markov n'a pas été maîtrisée par Smith.

Le jeu s'est par la suite joliment animé, au grand plaisir de la foule. Au diable la fatigue et la belle structure des Coyotes! Pacio a complété un «tour du poteau», en frappant son troisième poteau de la soirée.

Ses efforts ont finalement été récompensés en supériorité, à 13:18. Un but chanceux, la passe qu'il a tentée vers Gallagher a bifurqué sur le patin d'un rival. Il allait par la suite mettre la touche finale à la 21e victoire des siens.

«La troisième a été une de nos meilleures périodes cette saison», a argué Pacioretty.

«Personnellement, je n'avais pas le sentiment de bien jouer, a-t-il continué, même si j'avais eu quelques occasions de marquer au cours de la première moitié de match. L'entraîneur faisait grandement confiance à notre trio et, dans ce temps-là, vous voulez lui donner raison. Il nous a accordé toutes les chances au monde d'avoir du succès. Ça nous a gonflés à bloc.»

INOLTRE SU HUFFPOST

CH vs Coyotes (Rencontre du 17 décembre)
La saison 2013-2014 de la LNH en vidéos