NOUVELLES
16/12/2013 05:10 EST | Actualisé 15/02/2014 05:12 EST

Opération déneigement à Montréal

Agence QMI

Les automobilistes du Québec amorcent leur dernière semaine de travail avant le congé des Fêtes dans la neige. La Ville de Montréal s'affaire à déneiger les rues de ses nombreux arrondissements. Des opérations de déneigement sont aussi en cours à Québec.

Lire aussi : Les Maritimes se remettent d'une imposante tempête

Les artères principales et les voies rapides de Montréal sont nettoyées, mais le chargement de la neige se poursuivra jusqu'au week-end prochain dans les rues secondaires. Outre les artères principales, les accès aux stations de métro, aux écoles et aux hôpitaux sont déneigés en priorité.

Quelque 3000 employés et 2000 véhicules s'affairent à déblayer les 10 000 kilomètres de rues et de trottoirs de la ville.

Le budget de déneigement de la Ville de Montréal s'élève à 150 millions de dollars pour l'année 2013-2014. Ce budget prévoit sept tempêtes de neige ou le ramassage de 200 cm de neige.

Les autorités municipales demandent aux automobilistes de respecter les restrictions temporaires de stationnement, afin de faciliter le chargement de la neige. Les véhicules en infraction seront remorqués - quelque 30 000 remorquages sont effectués chaque année - mais ces opérations ralentissent le chargement de la neige.

« On n'a pas beaucoup de plaisir à remorquer des voitures », explique la responsable de la sécurité publique de la Ville, Anie Samson. « Ça retarde tout le processus. » Les citoyens peuvent utiliser les stationnements incitatifs pour éviter les remorquages. Ils peuvent les repérer sur le site Internet de la Ville ou au téléphone en composant le 3-1-1.

Mme Samson invite d'ailleurs les citoyens à la patience : « Il faut être réaliste, [...] on vit dans des températures hivernales, on est un pays qui est nordique, donc ça va prendre le temps que ça prendra », a-t-elle affirmé, hier.

« Je ne veux pas donner de chiffres pour celle-là, mais de façon générale, une tempête de neige de 15 centimètres, ça prend quatre jours déneiger, déblayer et charger la neige », a-t-elle ajouté.

Dimanche, dans un message sur Twitter, le maire Denis Coderre a invité ses concitoyens à lui écrire pour lui signaler les problèmes lors des tempêtes de neige ou des opérations de déneigement. Lundi, en point de presse, il a affirmé qu'il n'hésiterait pas « à passer des messages là où il faut », sans vouloir faire de microgestion.

La tempête sévit dans l'est

La tempête fait toujours des siennes dans l'est de la province et dans les provinces maritimes. Environ 5 cm sont toujours attendus dans les régions de la Gaspésie et du Bas-Saint-Laurent, où le vent engendrera de la poudrerie. Environnement Canada maintient ses avertissements de tempête hivernale pour les régions de Matane, de Sainte-Anne-des-Monts et de Grande-Vallée.

Plusieurs écoles sont notamment fermées au Nouveau-Brunswick , à Terre-Neuve et en Nouvelle-Écosse.

INOLTRE SU HUFFPOST

Le déneigement au fil du temps à Montréal
Tempête de neige du 15 décembre 2013