POLITIQUE

Les ministres des Finances provinciaux et fédéral discutent de régimes de retraite

15/12/2013 05:14 EST | Actualisé 14/02/2014 05:12 EST
PC

Les ministres fédéral et provinciaux des Finances sont réunis depuis dimanche soir au lac Meech, à Chelsea. La bonification éventuelle du Régime de pensions du Canada et de la Régie des rentes du Québec sera au cœoeur des discussions.

Cette question revient souvent à l'ordre du jour puisque deux tiers des travailleurs au Canada n'ont pas de fonds de pension de leur employeur. Ils devront donc compter sur le régime public de retraite et sur leurs économies personnelles.

Dans plusieurs cas, ce sera insuffisant, explique l'économiste Richard Guay. « Il y a une grappe de la population qui n'a pas de régime de retraite, qui a des revenus décents pendant leur travail, mais n'épargne pas. C'est à peu près 20-25 % de la population », explique-t-il.

Ceux qui gagnent entre 30 000 $ et 80 000 $ par année pourraient voir leur revenu diminuer de moitié à la retraite.

Parmi les solutions envisagées : bonifier le Régime de pensions du Canada et celui de la Régie des rentes du Québec en augmentant les cotisations des employeurs et des employés.

La plupart des provinces sont d'accord, l'Ontario en tête. La première ministre, Kathleen Wynne, est celle qui mène la charge. « Nous voulons que la population qui travaille fort obtienne la sécurité qu'elle mérite », affirme-t-elle.

Québec est également « ouvert à une bonification », selon la ministre du Travail, Agnès Maltais, tout comme le ministre fédéral des Finances, Jim Flaherty. Mais ce dernier estime que les solutions ne doivent être envisagées avant « que l'économie se porte mieux ».

Or, pendant ce temps, le nombre de retraités qui vivent sous le seuil de la pauvreté augmente au Canada.

L'économiste Richard Guay le concède : une bonification des régimes publics de retraite représente tout un dilemme pour les gouvernements. « C'est d'imposer une solution à 100 % des travailleurs parce qu'il y en a 25 % qui n'épargnent pas assez », précise-t-il.

Les prestations publiques comptent pour 39 % du revenu des retraités au Canada. Dans les autres pays industrialisés, la moyenne est de 59 %.

Avec les reportages de Martin Bégin et Marc Godbout

INOLTRE SU HUFFPOST

Les 15 pays les mieux notés par les agences S&P, Fitch et Moody's