Huffpost Canada Quebec qc

Campagne de 101 personnalités québécoises opposées à la francophobie

Publication: Mis à jour:
BERNARD LANDRY
Agence QMI

Une campagne de 101 personnalités québécoises opposées à la francophobie a été lancée jeudi en collaboration avec Impératif français et le Mouvement Québec Français.

Dans une déclaration, ces personnes soutiennent que la discrimination à l'égard des francophones est en progression et doit être combattue.

Ils ont rendu public un document de 30 pages qui détaille différents cas d'attaques contre les francophones. Plusieurs exemples sont tirés des médias de langue anglaise et des médias sociaux où la première ministre Pauline Marois est ridiculisée ou caricaturée en nazie.

Dans la déclaration, signée entre autres par l'ancien premier ministre Bernard Landry, l'animatrice Julie Snyder, le conteur Fred Pellerin, le chanteur Paul Piché, le journaliste Normand Lester et le syndicaliste Gérald Larose, on mentionne, sans en faire un lien de causalité directe, l'attentat du Métropolis le soir du 4 septembre 2012, suivant l'élection de Pauline Marois.

Les signataires condamnent cette agression, pour laquelle Richard Henry Bain est toujours détenu en attente de son procès, et ils invitent les médias, et particulièrement les médias anglophones, à faire un examen de conscience.

Le texte suggère que «la campagne francophobe» a peut-être contribué à cet attentat qui a fait une victime et un blessé. À ce chapitre, Mario Beaulieu, président de la Société Saint-Jean-Baptiste, considère que depuis le 4 septembre 2012 d'autres incidents et dérives sont survenus.

«Si on laisse ça aller et que l'on reste en silence, c'est comme si on était un peu complice. C'est laisser place à la récidive», a indiqué M. Beaulieu à La Presse Canadienne.

Le président de la SSJB compte lancer une tournée du Québec pour dénoncer ces cas de discrimination, qui devraient selon lui indigner tout autant que la misogynie, l’homophobie, l’intimidation, l’islamophobie et les préjugés contre les autochtones.

Il souhaite également que cette campagne sorte des frontières du Québec et dit vouloir faire des représentations au Canada anglais «pour susciter une réflexion».

Aussi sur Le HuffPost:

Close
La Loi 101 au Québec
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction