NOUVELLES

Création de 270 emplois chez CAD Industries Ferroviaires (VIDÉO)

12/12/2013 01:00 EST | Actualisé 11/02/2014 05:12 EST

MONTRÉAL - CAD Industries Ferroviaires, de Montréal, annonce un investissement de 13 millions $ dans la modernisation et l'agrandissement de ses installations dans l'arrondissement de Lachine, ce qui lui permettra de pratiquement doubler sa main-d'oeuvre.

L'investissement repose toutefois sur un important soutien financier des pouvoirs publics.

La première ministre Pauline Marois était d'ailleurs de passage lors de l'annonce, jeudi matin, pour préciser que son gouvernement fournira un prêt de 5 millions $ et une subvention de 1,5 million $. De plus, Emploi Québec ajoutera une contribution de près de 1 million $ pour la formation de la nouvelle main-d'oeuvre, pour un total de 7,5 millions $ de soutien public.

«C'est sûr que, si nous n'avions pas cette aide, ç'aurait été plus difficile, plus long», a reconnu le président et chef de la direction de CAD Industries Ferroviaires, Fausto Levy. «Nous sommes très contents de l'avoir eue parce que ça va accélérer notre expansion.»

De plus, la Caisse de dépôt et placement du Québec, qui avait déjà investi 7 millions $ en 2011 lors du rachat de l'entreprise par sa direction, allonge un autre 4 millions $ sous forme de capital-actions.

CAD Industries Ferroviaires, qui est déjà le plus grand atelier manufacturier de réparation et de réfection de véhicules ferroviaires au Canada, verra à terme le nombre de ses employés passer de 300 à près de 600.

«Nous devons nous positionner pour bénéficier d'un marché en croissance fulgurante pour les quatre prochaines années», a fait valoir M. Levy, rappelant que des normes beaucoup plus sévères sur l'émission des polluants atmosphériques entreront en vigueur en 2015. Il faudra «répondre à la demande des grands donneurs d'ordres que nous voyons en croissance exceptionnelle pour le marché de la remise à neuf et de la remise à niveau de locomotives».

La première ministre Marois a, pour sa part, rappelé que l'utilisation du transport par rail est en soi en forte croissance et n'a pu s'empêcher de souligner que la catastrophe ferroviaire de juillet dernier s'était produite dans un tel contexte.

«Malheureusement, la tragédie de Lac-Mégantic nous a rappelé que cette industrie doit assumer d'immenses responsabilités. Il importe donc que l'on puisse continuer de compter sur des entreprises de pointe qui atteignent les plus hauts standards de qualité, comme c'est le cas de CAD», a-t-elle dit.

INOLTRE SU HUFFPOST

Le meilleur et le pire du gouvernement Marois