POLITIQUE
12/12/2013 11:05 EST | Actualisé 11/02/2014 05:12 EST

Compressions à Postes Canada: la FTQ parle d'un geste «sauvage» qui donne «la nausée»

CP

MONTRÉAL - À son tour, la FTQ, qui représente des milliers de travailleurs de Postes Canada au Québec, dénonce la décision de la direction de sabrer dans ses effectifs et dans la livraison du courrier à domicile.

Dans un communiqué diffusé jeudi, le nouveau président de la FTQ, Daniel Boyer, parle d'un geste «sauvage» et improvisé, qui donne «la nausée».

Le président de la plus grande centrale syndicale du Québec déplore le fait que 8000 salariés se retrouveront sur le pavé, alors que le gouvernement fédéral rogne en même temps sur le régime d'assurance-emploi.

M. Boyer demande au gouvernement fédéral, qui est toujours responsable des Postes, de discuter «avec respect et dignité» avec le Syndicat des travailleurs des postes.

Mercredi, Postes Canada a annoncé une hausse considérable du prix des timbres et l'élimination graduelle du service de livraison du courrier à domicile. D'ici cinq ans, tous les Canadiens devront se déplacer vers des boîtes postales communautaires pour récupérer leur courrier.

Ainsi, Postes Canada s'attend à ce que 15 000 employés quittent la société ou prennent leur retraite d'ici cinq ans, ce qui se traduira par une réduction de 6000 à 8000 postes.

Le Syndicat des travailleurs des postes, affilié à la FTQ, a 10 500 membres.

Postes Canada cessera le porte-à-porte

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.