NOUVELLES

Requête en révision judiciaire de Maurice McIntyre : le jury délibère

11/12/2013 06:50 EST | Actualisé 10/02/2014 05:12 EST

Le sort du meurtrier Maurice McIntyre est entre les mains du jury. Le détenu de 53 ans qui purge une peine à vie demande la permission de faire une demande de libération conditionnelle anticipée.

Les six femmes et six hommes ont commencé leur délibération en fin d'après-midi mercredi après les plaidoiries des avocats des deux parties.

L'avocate de Maurice McIntyre a tenté de convaincre le jury de laisser son client s'adresser à la Commission des libérations conditionnelles avant d'avoir purgé 25 ans de prison pour le meurtre de l'agent de Sécur, Alain Labrie, en 1994.

Me Jacqueline Lanctôt a insisté sur le cheminement de son client au cours de ses 19 années d'incarcération. « Il est temps qu'il passe à une autre étape, il n'y a plus de programmes pour lui en prison », a fait valoir Me Lanctôt.

Selon elle, Maurice McIntyre ne veut plus faire de mal. Elle convient que le criminel a encore des choses à travailler, mais ajoute « qu'on ne veut pas en faire un curé ».

Le procureur de la Couronne s'est opposé à la demande. « C'est une chose de suivre les programmes, s'en est une autre de les appliquer », a souligné Me René Verret.

Le procureur a rappelé les nombreuses récidives du meurtrier. Il a également mis en lumière un rapport qui démontre que les détenus présentant le profil de McIntyre ont deux chances sur trois de récidiver dans les 10 années suivant leur sortie de prison.

Deux options

Le jury a deux options, soit il refuse d'accorder à Maurice McIntyre la possibilité de demander une libération conditionnelle avant 25 ans d'emprisonnement, soit il accepte. Dans ce cas, les 12 jurés devront également préciser à quel moment il pourra le faire.

Les délibérations vont reprendre jeudi.

PLUS:rc