DIVERTISSEMENT
11/12/2013 10:03 EST

Sortie DVD de «Mary Poppins», Karen Dotrice se souvient de sa rencontre avec Walt Disney (PHOTOS)

Courtoisie

Jeune, blonde et souriante, Karen Dotrice n’a que huit ans lorsqu’elle décroche le rôle de Jane dans Mary Poppins. Le film sorti en 1964 est un succès instantané et remporte dans la foulée cinq Oscars. Pour fêter le 50e anniversaire du classique, les studios Disney ont décidé de faire une pierre deux coups.

D’abord avec l’arrivée en magasins des copies DVD et Blu-ray d’une version entièrement restaurée. Ensuite, dès vendredi prochain, les salles de cinéma accueilleront Saving Mr. Banks de John Lee Hancock. L’œuvre qui met en vedette Tom Hanks et Emma Thompson raconte les dessous houleux de l’adaptation cinématographique de Mary Poppins à l’époque où Disney devait batailler fort contre l’obstinée Pamela Lyndon Travers, l’auteure littéraire des aventures de la fantasque nourrice.

D’ailleurs, Karen Dotrice qui vient de voir le film avoue maintenant comprendre bien des choses. «J’ai réalisé 50 ans plus tard pourquoi Walt Disney avait été si gentil avec nous, affirme-t-elle en entrevue téléphonique de Los Angeles. Il a eu une enfance très peu joyeuse. À huit ans, il a été forcé d’aller travailler pour survivre. Alors quand il m’a rencontré à cet âge, il a probablement dû se dire que si j’allais travailler, il fallait que ce soit pour moi une expérience fabuleuse. En tout cas, je peux vous assurer qu’il a tout fait pour que ce soit le cas».

Selon elle, Walt Disney était une Mary Poppins en chair et en os. «C’était un homme généreux qui était convaincu que ses films pouvaient aider les gens à aller mieux», assure-t-elle.

L’actrice explique qu’elle a décroché le rôle dans Mary Poppins directement en Angleterre, son pays d’origine. Elle ne se rappelle pas avoir auditionné pour le rôle. «J’ai probablement été choisi sur un coup de tête à Londres, dit-elle en riant. La première fois que j’ai rencontré Walt Disney, c’était quand je suis arrivé aux États-Unis pour le tournage du film. Je ne l’avais jamais rencontré avant cela. On est tout de suite devenus des amis. C’est drôle à dire, car je n’avais que huit ans, mais c’est la vérité. J’avais même le droit de l’appeler Oncle Walt».

Dotrice se souvient surtout de sa très grande gentillesse. «Disney, enfin je veux dire Oncle Walt, nous a accueilli avec ma mère et mes sœurs comme des invités de marque. Dès notre arrivée en Californie, il a pris soin de nous installer près d’un canyon dans une magnifique maison à Hollywood Hills. Vous ne pouvez pas imaginer dans quel état je me trouvais, surtout lorsque j’ai découvert qu’il y avait à l’intérieur une piscine chauffée!»

Les souvenirs reviennent à la surface. Dotrice n’a que de bons mots pour tous ceux qu’elle a côtoyés lors du tournage de Mary Poppins. «Ils ont tous été fantastiques. Ils étaient tellement drôles. J’ai aussi eu beaucoup de chance puisque Julie Andrews [l’interprète de la nourrice Mary Poppins] m’a en quelque sorte prise sous son aile. Elle m’a beaucoup aidé, en particulier lors des scènes où je devais chanter. Sans elle, je ne crois pas que j’aurai relevé le défi», dit-elle.

Mary Poppins – Walt Disney Productions – Comédie musicale –139 minutes – 1964 – États-Unis – Blu-ray Combo Pack – En vente dès le 10 décembre.

EN IMAGES:

Sortie DVD de «Mary Poppins»

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.