NOUVELLES

La poignée de main Obama-Castro remplit d'espoir le "petit" Elian

11/12/2013 02:13 EST | Actualisé 10/02/2014 05:12 EST

Elian Gonzalez, l'ancien petit Cubain devenu célèbre pour son naufrage sur les côtes américaines il y a 14 ans, a espéré mercredi que la récente poignée de main entre Barack Obama et Raul Castro soit le signe d'un "changement de l'histoire".

En visite à Quito, à l'occasion d'une rencontre internationale de la jeunesse, son premier voyage à l'extérieur depuis 1999, le jeune homme, âgé aujourd'hui de 20 ans, a confié son espoir dans un entretien au quotidien équatorien El Telegrafo.

La main tendue du président américain à son homologue cubain, lors des funérailles de Nelson Mandela en Afrique du sud, deviendra peut-être un "geste d'amitié, un geste de solidarité avec le peuple cubain", veut croire celui que les médias du monde entier avaient surnommé "le petit Elian".

"Je ne sais pas quelles étaient leur intentions, (...) espérons que ce soit une poignée de mains qui changera l'histoire", a encore souhaité Elian Gonzalez.

Le jeune Cubain avait ému le monde entier en novembre 1999 après que des garde-côtes américains l'eurent repêché, seul survivant, au large de Miami en Floride, alors qu'il fuyait avec sa mère l'île communiste sur une embarcation de fortune renversée par une tempête.

Après un bras de fer entre les Etats-Unis, le garçon, âgé à cette époque de cinq ans, était retournée à Cuba, à la demande de son père, soutenu par le gouvernement de La Havane.

vel/pz/jeb

PLUS:hp