NOUVELLES

La Chambre des communes suspend ses travaux plus tôt que prévu

11/12/2013 01:20 EST | Actualisé 09/02/2014 05:12 EST

Les députés fédéraux ont pris congé pour la période des Fêtes jusqu'au 27 janvier après un débat d'urgence en soirée sur la situation en Ukraine.

Les trois partis ont convenu mardi de mettre fin aux travaux de la Chambre des communes quelques jours plus tôt que prévu alors que le premier ministre, Stephen Harper, et le chef de l'opposition officielle, Thomas Mulcair, étaient en Afrique du Sud pour assister à la cérémonie en hommage à Nelson Mandela.

La dernière session aura été dominée par le scandale des dépenses au Sénat. Le gouvernement Harper n'a pas été en mesure de se dégager de ce bourbier pour mettre de l'avant ses politiques économiques, notamment son accord de libre-échange finalement conclu avec l'Union européenne.

Le flou persiste à savoir qui savait quoi au bureau du premier ministre dans l'affaire Wright-Duffy. Sans compter la saga de la suspension des sénateurs Patrick Brazeau, Mike Duffy et Pamela Wallin.

Plus récemment, des histoires d'espionnage impliquant notamment le Centre canadien de la sécurité des télécommunications ont également mis tout le Canada sur la sellette.

Le chef du Parti libéral du Canada, Justin Trudeau estime que le gouvernement a manqué de transparence envers les Canadiens.

« Leur énergie a été dépensée afin d'éviter des questions, bloquer des enquêtes et empêcher les Canadiens d'en savoir plus sur ce qui s'est passé au sein du bureau du premier ministre et je pense que ça laisse énormément de Canadiens avec un goût très amer », a-t-il déploré, mardi.

« Les conservateurs ont essayé de montrer un nouveau visage, mais c'est un échec total », a renchéri le néo-démocrate Alexandre Boulerice.

Le ministre Jason Kenny, lui, n'en démord pas. « Je crois que les Canadiens ne sont pas obsédés par les chicanes quotidiennes du Parlement, a-t-il soutenu, mardi. Ce qu'ils veulent, c'est un gouvernement qui s'occupe de l'économie. »

L'année 2014 pourrait néanmoins être marquée par les mêmes débats... avec, en toile de fond, les préparatifs entourant les éléctions générales de 2015.

D'après le reportage de Martin Bégin

PLUS:rc