NOUVELLES

L'embauche pourrait s'accélérer au Canada

10/12/2013 07:19 EST | Actualisé 09/02/2014 05:12 EST

Les créations d'emplois pourraient s'accélérer très légèrement au début de 2014, selon l'enquête sur les perspectives d'emploi réalisée par la firme de recrutement Manpower.

L'enquête, menée auprès de 1900 employeurs canadiens, révèle que 13 % comptent accroître leurs effectifs au premier trimestre de 2014. Au même moment, 8 % s'attendent à les réduire, tandis que 78 % des employeurs ont l'intention de simplement maintenir en place les équipes de travail.

Une fois éliminées les variations saisonnières, l'enquête montre une prévision nette d'emploi de 12 %, ce qui marque une légère amélioration après les 10 % d'employeurs qui prévoyaient embaucher du personnel au quatrième trimestre de 2013.

« On prévoit dans l'ensemble un climat national d'embauche favorable pour le trimestre à venir », a déclaré Byrne Luft, vice-président des activités de Manpower Canada. « Les employeurs dans le domaine de la construction anticipent encore une fois les gains d'effectifs les plus importants, quoique la plupart des nouveaux emplois dans ce secteur soient largement attendus dans l'Ouest canadien et en Ontario », a-t-il précisé.

Après les entreprises en construction, le secteur manufacturier, le commerce de gros et de détail, l'éducation, la finance, les assurances et l'immobilier présentent les meilleures perspectives d'embauche. Les créations d'emplois pourraient être plus modestes dans l'administration publique, l'industrie minière, le transport et les services publics.

C'est encore une fois dans les provinces de l'Ouest où les projets d'embauche sont les plus favorables aux chercheurs d'emploi. Dans cette région, 17 % des employeurs ont l'intention de recruter du personnel au prochain trimestre. Ce pourcentage recule à 8 % en Ontario et dans les provinces de l'Atlantique. C'est au Québec où les opportunités d'emploi seront les plus limitées puisque seulement 1 % des employeurs ont l'intention d'embaucher des travailleurs.

Manpower note également que « bien que la création d'emploi se maintienne à l'échelle nationale, un grand nombre des gains devraient provenir de secteurs où les salaires sont moins élevés ».

PLUS:rc