NOUVELLES

Autophoto d'Obama lors de l'hommage à Mandela: mise en contexte

10/12/2013 09:23 EST | Actualisé 09/02/2014 05:12 EST

Le président américain Barack Obama, la première ministre danoise Helle Thorning-Schmidt et le premier ministre britannique David Cameron ont immortalisé la cérémonie en hommage à Nelson Mandela, le temps d'une autophoto (un « selfie »), mardi.

Un texte de Bahador Zabihiyan

La séance photo improvisée, captée par un photographe de l'Agence France-Presse, a animé les réseaux sociaux. Les trois dirigeants, tout sourire, prennent la pause, en se serrant l'un contre l'autre afin de pouvoir rentrer dans le cadre.

Beaucoup ont souligné la complicité apparente entre M. Obama et la première ministre danoise, Mme Thorning-Schmidt. Si les deux dirigeants affichent un large sourire, Michelle Obama adopte une mine plus sobre. Fidèle à son ton satirique et parfois sensationnaliste, le site Gawker souhaite au président Obama de pouvoir trouver un fleuriste ouvert à Johannesburg.

M. Obama a finalement échangé sa place avec sa femme, qui s'est retrouvée assise à côté de Mme Thorning-Schmidt. Les deux femmes ont discuté ensemble et échangé un sourire, un moment capté par un photographe de l'Associated Press. 

Certains Danois auraient préféré que leur première ministre adopte un ton plus solennel. « J'ai juste tellement honte d'être Danois », écrit une Internaute sur la page Facebook de Mme Thorning-Schmidt. « Helle ne représente pas les Danois. Son comportement n'a rien à voir avec votre comportement ou le mien », écrit un autre Internaute en Danois.

Beaucoup d'Internautes ont tenu à relativiser l'autophoto des trois dirigeants, qui ont laissé de côté le ton solennel généralement de mise lors de cérémonies funéraires, le temps d'un cliché. D'ailleurs, il ne s'agissait pas de funérailles traditionnelles, mais plutôt d'une gigantesque cérémonie de quatre heures dans un stade de soccer destiné à célébrer la vie de Nelson Mandela. À l'intérieur du stade, les Sud-Africains eux-mêmes dansaient et chantaient les airs de la lutte contre l'apartheid, avec en fond sonore le bruit des vuvuzelas, les célèbres cornes de plastique devenues un des symboles de la Coupe du monde de 2010.

Sur Twitter, @TheBlogPirate souligne que la cérémonie de mardi était festive, comme l'aurait voulu Nelson Mandela. « Détendez-vous les gens, c'était une célébration de la vie », dit-il à ceux qui critiquent l'autophoto. D'ailleurs d'autres personnalités en ont profité pour prendre des photos, notamment George W. Bush et le chanteur du groupe U2, Bono. M. Bush a mis en ligne la photo sur son compte Instagram.

L'autophoto est un phénomène planétaire. Le dictionnaire Oxford a même choisi le mot « selfie », ou autophoto en anglais, comme le mot international de l'année 2013, étant donné la croissance exponentielle de l'utilisation de ce terme. Un compte Tumblr rassemble même les meilleures autophotos prises lors de funérailles. Inutile de dire que la photo des trois dirigeants y a fait son entrée aujourd'hui.

Si l'autophoto de Barack Obama a été critiqué par certains, son discours dans le stade de soccer a été applaudi, contrairement à Jacob Zuma, l'actuel président sud-africain qui a été sifflé par certains. Beaucoup lui reproche sa mauvaise gestion de l'Afrique du Sud.

PLUS:rc