DIVERTISSEMENT

«Subito texto»: découvrez la nouvelle série jeunesse de Télé-Québec

09/12/2013 08:30 EST | Actualisé 08/02/2014 05:12 EST
Courtoisie

Dans un décor hyperréaliste d'école secondaire, campé à l'intérieur d'un studio de La Salle, des adolescents discutent avec animation. Il s'agit en fait des jeunes acteurs de la nouvelle série Subito texto, qui prendra le relais de Tactik à l'antenne de Télé-Québec, dès le 6 janvier prochain.

Du lundi au jeudi, à 18h30, on s'immiscera dans les locaux de la polyvalente Victoire-Desmarais, où cinq gamins de 12 ans franchiront l'importante étape de leur entrée au secondaire. Ils s'appellent Maude, Vincent, Jennifer, Sami et Mélanie, et sont interprétés par des comédiens que les enfants connaissent bien, soit Alice Morel-Michaud (Pee-Wee 3D, La galère), Antoine Olivier Pilon (Pee-Wee 3D, Frisson des collines), Camille Felton (Un sur 2, Noémie - le secret), Louka Grenon (Toute la vérité, L'empire Bo$$é) et Romane Denis (Sam Chicotte, Tactik).

Entre les murs de briques et le mobilier colorés, à travers les rangées de cases et devant les babillards où sont épinglés horaires et règlements, ces cinq amis expérimenteront l'amour et l'amitié, s'adonneront à des sports, lanceront un journal étudiant, s'amuseront sur les réseaux sociaux et s'appliqueront à réussir leurs travaux scolaires. Bref, ils vivront les mêmes situations que les téléspectateurs d'environ 9 à 12 ans qui s'attacheront à eux quotidiennement. On les verra également à la maison, et on fera la connaissance des membres de leur famille et de leurs professeurs, incarnés eux aussi par une distribution cinq étoiles, comprenant, entre autres, Normand D'Amour, Pierre-François Legendre, Mélissa Désormeaux-Poulin, François Chénier, Myriam LeBlanc, Rémi-Pierre Paquin, Catherine Sénart, Geneviève Rioux, Marie Turgeon, Pierre-Luc Lafontaine, Robert Naylor et Iannico N'Doua.

Léger et positif

C'est la productrice Diane England, qui a notamment chapeauté, dans le passé, les plateaux de Dans une galaxie près de chez vous, Une grenade avec ça, Minuit le soir et Tu m'aimes-tu?, qui manie le volant du gros véhicule qu'est Subito texto. Le Huffington Post Québec s'est entretenu avec elle, ainsi qu'avec quelques têtes d'affiche de l'émission, lors d'une visite des lieux de tournage, la semaine dernière.

«On avait envie de créer une série drôle, amusante et légère, a expliqué Diane England. On voulait montrer des jeunes qui entrent à la polyvalente. Quand tu as 30 ans, tu te cherches un chum et tu te demandes si tu veux des enfants mais, à 12 ans, ta préoccupation, c'est ton entrée au secondaire. On a donc imaginé cinq héros, des amis, qui sont un peu voisins, très différents les uns des autres, qui vivront ce moment important à l'écran.»

«Au centre de cet univers, il y a Maude (Alice Morel-Michaud), qui rêve de devenir journaliste. Elle ne lâchera pas son idée. Ça nous plaisait d'avoir un personnage qui entretient une idée claire de ce qu'elle veut faire dans la vie. On verra donc les relations avec les parents, à l'école. On souhaite dépeindre une vision positive, optimiste, active des jeunes. Nos personnages n'auront pas peur d'essayer des choses et de se tromper. Et ils vont réussir. Tout ça, dans un contexte très actuel.»

Si l'enrobage de Subito texto se veut enjoué, on n'esquivera pas pour autant certains sujets plus difficiles, comme l'intimidation, l'éloignement familial, les problèmes académiques, le manque d'estime de soi, le désir de performance, la tricherie et les conflits amicaux. Bien sûr, les réseaux sociaux occuperont aussi une large place dans la fiction, alors que nos protagonistes pitonneront sur leur cellulaire et communiqueront via Skype.

«À 12 ans, tes idoles, ce sont encore tes parents, a noté Diane England. Donc, on abordera ces thématiques du point de vue d'adolescents de 12 ans, et non de 17 ans, parce que ce n'est pas la même chose. Mais notre point de vue sera toujours positif. On va essayer de montrer comment résoudre les problèmes. On aura toujours un parti pris, celui où on s'en sort.»

Question d'interpeller le public, l'équipe de production a misé sur des acteurs connus pour donner vie aux visages centraux de Subito texto. Un choix qui facilite le rythme de tournage, bien entendu, mais qui contribuera aussi à créer un sentiment d'appartenance entre le jeune auditoire et sa série.

«C'était intéressant d'avoir des comédiens expérimentés, parce qu'ils sont comme des mentors pour les jeunes, a souligné Diane England. Et les adultes sont aussi très impliqués. Tout le monde a envie d'être là. La dynamique est très agréable. Chaque famille a sa vision de l'éducation, chaque jeune a sa passion.»

C'est l'auteur Martin Doyon qui pond les textes de Subito texto et le réalisateur Stéphan Joly qui est derrière la caméra. L'émission sera en ondes dès le 6 janvier 2014, à 18h30 et, évidemment, un important volet web, incluant page Facebook et compte Twitter, en agrémentera le contenu. Un total de 48 épisodes comptabilisera la saison d'hiver, et le rendez-vous sera de retour à l'automne 2014.

Découvrez les personnages

Une imposante galerie de personnages peuple le petit monde de Subito texto. Voici la description de quelques-uns d'entre eux, telle que détaillée par leurs interprètes.

Vincent Beaucage (Antoine Olivier Pilon)

«Vincent est un peu la vedette masculine de Subito texto, avec son meilleur ami, Sami (Louka Grenon). Il est sportif, compétitif, il aime les défis et montrer qu'il est le meilleur. Il est très orgueilleux, mais aussi blagueur et drôle. Il a deux frères, Julien (Josquin Beauchemin) et Francis (Robert Naylor), et ses parents sont joués par Rémi-Pierre Paquin et Marie Turgeon.»

Maude Allard-Fraser (Alice Morel-Michaud)

« Maude est une intellectuelle et elle espère devenir une grande journaliste. Elle veut relancer le journal étudiant et tente de recruter ses amis pour qu'ils se joignent à elle dans son projet. Elle va se rendre compte que ce n'est pas facile, mais elle ne renonce pas facilement et elle est assez téméraire. L'un de ses défis, pendant la saison, sera de se démarquer de sa grande sœur, Audrey, qui est très populaire à l'école.»

Jennifer Pichette Blais (Camille Felton)

«Jennifer est la cousine de Vincent, elle a le même âge que lui. Elle arrive de Rimouski parce qu'elle vit des problèmes familiaux et s'installe chez son oncle et sa tante. C'est une fille excentrique dans son style vestimentaire, pas gênée, qui n'a pas de filtre et qui dit tout ce qui lui passe par la tête. Elle est très franche, mais aussi très sensible. Elle est toujours là pour ses amis, elle est loyale et sait garder un secret.»

Audrey Allard-Fraser (Sabrina Bégin Tejeda)

«Audrey est la grande sœur de Maude. C'est une sportive, une championne de patin. Elle a gagné des médailles, elle est une référence auprès des autres élèves et, sans le vouloir, elle met un peu de pression sur sa sœur. Par contre, au niveau académique, elle est moins forte que Maude! Audrey est un peu princesse, manipulatrice, capricieuse, elle aime que les choses soient faites à sa manière, mais elle n'est pas mal intentionnée. Elle a un copain, Hugo, qui est incarné par David Beaudoin.»

Stéphanie Allard (Catherine Sénart)

«Stéphanie est professeure de mathématiques dans l'école, et elle est la maman de Maude et Audrey, mais elle n'enseigne pas à leur niveau. Elle est toutefois contente d'être près d'elles pour pouvoir les surveiller! C'est une mère un peu contrôlante, qui aime que les choses soient faites parfaitement, mais elle n'est pas méchante. Elle veut le mieux pour ses enfants et ne veut pas faire d'erreurs.»

Saad et Fatima Mazari (Joseph Antaki et Natalie Tannous)

«Saad et Fatima sont les parents de Sami et Nadya (Aurélia Arandi-Longpré). Ils sont d'origine arabe et sont peut-être plus stricts que les parents québécois, même s'ils sont bien adaptés à la vie d'ici. Leurs enfants ont le droit d'exprimer leurs opinions, mais ils ne doivent pas dépasser certaines limites.»

Nicole Préfontaine (Geneviève Rioux)

«Madame Préfontaine est la professeure de français. Elle est très colorée et passionnée de littérature... mais un peu moins de l'enseignement! Elle aime les jeunes, mais pas trop à la fois, et elle a une tendance aux chouchous. Elle se pâme devant les élèves qui aiment la lecture. Et elle est légèrement excentrique, lunatique.»

Isabelle Milani (Mélissa Désormeaux-Poulin)

«Madame Milanie est une professeure d'histoire très cool, que les jeunes aiment, mais qui sait se faire respecter. Elle prend soin de ses étudiants et lit à travers eux. Elle est comme une grande sœur pour eux. Elle sait faire régner la paix.»

Mona S.Tanguay (Myriam LeBlanc)

«Mona est la surveillante de l'école. Elle fait régner la loi et l'ordre... dans le bonheur et l'allégresse! (rires) Mona voulait devenir police, mais n'avait pas tout à fait les caractéristiques requises pour l'être. Alors, elle a jeté son dévolu sur l'école Victoire-Desmarais. Et ça donne ce que ça donne! (rires) Elle est très gentille... Mais il faut faire respecter les règlements!»

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.