NOUVELLES

Rencontre cordiale entre les pompiers et le maire

09/12/2013 04:00 EST | Actualisé 07/02/2014 05:12 EST

Après avoir rencontré les représentants syndicaux des cols bleus, des cols blancs et des policiers au cours des dernières semaines, le maire Labeaume rencontrait lundi après-midi les pompiers de Québec.

Le président de l'Association des pompiers professionnels de la Ville de Québec, Éric Gosselin, se dit satisfait du ton qu'a adopté le maire durant cette rencontre d'environ une heure qualifiée de « cordiale ».

« Aujourd'hui, on ne s'est pas fait insulter, donc c'est quand même intéressant. On espère que le ton va changer. C'est certain que nos gens ne trouvent pas ça drôle ce qu'on vit. Quand on vient qu'on s'attaque aux syndicats, je peux vous assurer que les pompiers se sentent concernés là-dedans. Il serait temps qu'il y ait une fin à tout ça qu'on puisse progresser vers l'avant et faire progresser le service », soutient M. Gosselin.

Éric Gosselin souligne que le maire a reconnu pour la première fois le caractère unique du dossier des pompiers de Québec.

« Le maire a reconnu qu'on a un dossier qui est très particulier, qu'on est en arbitrage, donc l'arbitrage continue, et qu'on ne peut pas être traités comme les autres corps d'employés à la ville de Québec », fait savoir M. Gosselin.

La fin de l'arbitrage sur la convention collective de 2007 à 2009 est prévue pour janvier. La date de retour à la table de négociation n'a pas été fixée.

Rappelons qu'au lendemain des dernières élections municipales, le président de l'Association des pompiers professionnels de la Ville de Québec avait dit être prêt à négocier avec la nouvelle administration municipale.

Le syndicat avait cependant fait savoir qu'il ne considérait pas la victoire d'Équipe Labeaume comme un mandat de la population donné au maire pour s'attaquer aux conditions de travail des employés municipaux.

Les pompiers de Québec sont sans convention collective depuis 2006.

PLUS:rc