BIEN-ÊTRE
09/12/2013 05:22 EST | Actualisé 06/01/2014 02:20 EST

La vie est belle : les choses qui vous rendent heureux dans chaque décennie de la vie

Thomas Barwick via Getty Images

Le bonheur vient sous différentes formes : faire la grasse matinée les week-ends, voir un joufflu chiot pug se dandiner dans la rue, jouer une partie de cartes avec un proche. Mais les choses qui nous rendent heureux à tout moment de notre vie changent d’une décennie à l’autre (puis à l’autre et l’autre encore).

Voici un petit rappel sympathique des choses qui faisaient notre bonheur lorsque nous étions jeunes et celles que nous attendons avec impatience au fil des ans.

La vie est belle : les choses qui vous rendent heureux dans chaque décennie de la vie

Nourrisson : tout

Sans l’ombre d’un doute, la période où nous étions tous au comble du bonheur est lorsque nous étions bébés. L’injustice ici est que nous gardons peu de souvenirs de cette période de la vie, mais nous retenons tout de même quelques bribes du bonheur d’antan. Regardez un bébé fixer un mobile dans son berceau ou des formes lumineuses sur un mur. Lorsqu’il rit, sourit ou s’esclaffe, vous savez que son petit cœur est comblé. La simplicité et la beauté du bonheur d’un nourrisson, c’est qu’il se produit dans l’immédiat, sans aucun filtre.

Bambin : les siestes

La petite enfance comporte son lot de désagréments. Vous êtes petit, pas (encore) bien compris, et personne ne vous croit capable de prendre soin de vous-même, alors vos parents vous dictent toujours quoi faire. L’avantage, toutefois, est d’oublier tout ceci pendant 30 à 40 minutes par jour, confortablement emmitouflé pour faire une sieste. Vous vous en souvenez? Une sieste! Se blottir sous une pile de couvertures ou s’assoupir sur le divan pour recharger ses batteries est l’une des expériences les plus merveilleuses qui soient.

Enfant : le terrain de jeu

Si, pour un instant, vous vous êtes senti puissant et heureux dans la vie, c’est bien lorsque vous régniez en maître sur le terrain de jeu, vous autoproclamant Chef suprême de tous les enfants. Et quoi de plus agréable que de gravir une structure de jeu pour vous rendre au sommet, la preuve ultime que vous êtes le meilleur de tous. Mais le terrain de jeu n’était pas qu’une affaire de compétition et de tentative de prise de pouvoir pour être au top (littéralement); c’était aussi un endroit où vous pouviez laisser libre cours à votre imagination.

Adolescent : liberté

Permis de conduire, premier emploi, première relation amoureuse -- les possibilités de bonheur sont illimitées à l’adolescence. Tout y est prétexte à la liberté; vous n’êtes plus un enfant, mais vous n’avez pas non plus à assumer les responsabilités d’un adulte. C’était génial d’être un adolescent, outre les effets « montagnes russes » de l’humeur causés par les changements hormonaux. Tout était possible, et ces moments étaient privilégiés.

Vingtaine : succès

Ce qui nous enchante le plus dans la vingtaine est d’avoir enfin quitté la période de l’adolescence. Non, mais quel cirque c’était! Cela dit, l’avantage indéniable de la vingtaine : le succès. Obtenir une première entrevue d’embauche, fréquenter un établissement collégial génial, avoir son propre appartement avec une chambre à coucher et une salle de bain! La vingtaine, c’est le début d’une nouvelle aventure, et chaque petite victoire est inédite et personnelle.

Trentaine : sécurité

À l’étape suivante de votre vie, le succès devient un joyau que vous voulez conserver, et vous êtes heureux de savoir que vous pouvez subvenir à vos besoins, mais aussi à ceux de votre famille. N’est-ce pas merveilleux? D’avoir créé tout ceci et d’utiliser tous les moyens et toutes les ressources dont vous disposez pour réaliser vos rêves, que ce soit acheter une maison, voyager ou fonder une famille. Savoir qu’on est en pleine possession de ses moyens est rassurant, voire louable.

Quarantaine : être réellement un adulte

Vous avez la voiture, les enfants, la maison, la douce moitié; ou encore le loft, zéro enfant, un passeport largement tamponné, c’est selon. Certains diront que vous avez tout. En fait, c’est une chose à laquelle tout le monde aspire : avoir une vie enrichissante, remplie d’amour et de soutien. Cela signifie que vous êtes devenu un adulte confiant, responsable, un adulte qui a fini par apparaître entre la fois où vous avez eu votre permis de conduire et votre première promotion, un peu à votre insu.

Cinquantaine (et plus) : liberté, deuxième partie

Il y a la liberté d’être un adolescent (ce qui n’en est pas réellement une, mais nous nous gardons bien de leur dire), puis la vraie liberté. À 50 ans, vous êtes expérimenté, doué de raison, et avez les deux pieds sur terre. Vos enfants ont peut-être quitté le nid familial pour fonder leur propre famille; vous avez peut-être voyagé autour du monde; ou vous vous préparez peut-être à accueillir la prochaine étape de votre vie. Dans un cas comme dans l’autre, le rythme a ralenti, et vous avez du temps devant vous : le temps de vous remémorer tout ce que vous avez accompli, puis de penser à tout ce que l’avenir vous réserve.