NOUVELLES

Soccer: Le Sporting KC remporte la coupe MLS

07/12/2013 07:16 EST | Actualisé 06/02/2014 05:12 EST
Kansas City Star via Getty Images
Sporting KC celebrates with the MLS Cup after defeating Real Salt Lake in the MLS Cup Final at Sporting Park in Kansas City, Kan., Saturday, Dec. 7, 2013. Sporting won on penalty kicks. (Allison Long/Kansas City Star/MCT via Getty Images)

KANSAS CITY, États-Unis - Aurélien Collin a créé l'égalité en deuxième demie avant de marquer le but décisif en tirs de barrage et il a ainsi offert au Sporting Kansas City une dramatique victoire contre le Real Salt Lake, samedi, et un premier titre de la coupe MLS depuis 2000.

Alvaro Saborio, qui avait raté la finale de l'Ouest en raison d'une blessure, avait donné les devants au Real Salt Lake à la 52e minute, mais Collin avait répliqué de la tête à la 76e.

«J'espère ne jamais avoir à tenter à nouveau un tir dans cette situation», a déclaré Collin avec le sourire aux lèvres.

Le pointage est resté inchangé pendant le reste du temps réglementaire et les 30 minutes de prolongation. Les deux équipes ont ensuite participé à la plus longue séance de tirs de barrage dans l'histoire de la finale de la MLS — une séance au cours de laquelle les deux équipes ont obtenu une occasion de l'emporter avant que le but de Collin et le tir raté de Lovel Palmer ne donnent un avantage de 7-6 au Sporting.

«Je pense que les tirs de barrage ne sont jamais la meilleure façon de mettre fin à une match, mais on ne peut pas continuer pour toujours», a déclaré le sélectionneur du Sporting Peter Vermes, qui portait les couleurs des Wizards de Kansas City lors de leur triomphe en 2000. «Vous devez y mettre fin d'une façon ou d'une autre.»

Graham Zusi avait obtenu une chance de donner la victoire au SKC plus tôt en fusillade, mais son tir était passé par-dessus le filet et Javier Morales avait répliqué en marquant pour le RSL. Salt Lake a ensuite eu une occasion après que Lawrence Olum eut raté la cible, mais Nielsen a fait l'arrêt aux dépens de Sebastian Velasquez.

Deux rondes plus tard, Collin a tiré tout juste hors de la portée du gardien Nick Rimando et la frappe de Palmer a atteint la barre horizontale, semant l'hystérie au Sporting Park. Collin a d'ailleurs été nommé joueur par excellence de la rencontre.

C'est la troisième fois que la finale de la MLS se conclut en tirs de barrage. Le Dynamo de Houston avait défait le Revolution de la Nouvelle-Angleterre en 2006 et le Real Salt Lake avait eu le meilleur 5-4 sur le Galaxy de Los Angeles en 2009, remportant le seul titre de son histoire.

«Je vous conseille de ne pas rentrer là-dedans. Ce n'est pas beau à voir», a mentionné le sélectionneur du RSL Jason Kreis en sortant du vestiaire de son équipe après la rencontre.

«C'est une fin difficile à une très longue saison», a conclu Kreis.

Il s'agissait aussi du match le plus froid dans l'histoire de la finale de la Coupe MLS. Le mercure indiquait environ moins 5 degrés Celsius et il faisait environ moins 10 avec le facteur vent.

Le Real Salt Lake a pris le contrôle de la rencontre avec le vent dans le dos en deuxième demie. Kyle Beckerman a remis à Saborio et ce dernier a contrôlé le ballon avec sa poitrine avant de décocher une puissante frappe qui est passée entre Nielsen et le poteau à sa gauche.

Le Sporting a répliqué à la 76e minute. Collin a marqué de la tête en sautant par-dessus deux joueurs du RSL à la suite d'un coup de pied de coin de Zusi.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les équipes en MLS - saison 2014