NOUVELLES

Rob Ford : trois ans à la mairie de Toronto

07/12/2013 10:06 EST | Actualisé 06/02/2014 05:12 EST

Le maire de Toronto, Rob Ford, célèbre aujourd'hui son troisième anniversaire à la tête de la ville. Il a été assermenté le 7 décembre 2010.

Il y a trois ans, Rob Ford a triomphé grâce à son populisme et à sa promesse d'éliminer le « gaspillage » de fonds publics.

Mission accomplie ou presque, selon Peter Kuitebrouwer, chroniqueur au quotidien National Post : « Il a privatisé la collecte de déchets. Il n'a pas vraiment haussé les impôts et il n'y a eu aucun arrêt de travail par les syndiqués de la Ville ».

Controverse

La controverse des derniers mois sur sa consommation de drogues a terni son image et celle de la ville.

Un projet de partenariat avec Rio de Janeiro, au Brésil, a été réduit en poussière et des investissements ont été reportés à plus tard. Les effets à long terme sont encore difficiles à évaluer.

L'image personnelle de Rob Ford est devenue toxique. Le conseil municipal de Toronto a retiré au maire presque tous ses pouvoirs exécutifs et il se retrouve maintenant isolé. Des ministres ontariens demandent même sa démission.

Rob Ford dans la tourmente

Rob Ford et son frère, le conseiller municipal, Doug Ford, sont repartis en guerre contre le conseil municipal. Peter Kuitenbrouwer explique qu'« être à l'extérieur [du conseil] aide Rob Ford, parce que maintenant il n'a plus besoin de défendre son bilan. Tout ce qu'il a à dire c'est "hé oui!, aussitôt que je suis parti, ils recommencent à dépenser" ».

Rob Ford espère ainsi reprendre l'avantage à l'approche des élections municipales de l'an prochain, c'est-à-dire en répétant qu'il veut arrêter le gaspillage. La même stratégie qui l'a portée au pouvoir il y a trois ans.

Avec le reportage de Christian Noël

PLUS:rc