NOUVELLES

Les propriétaires du Manoir de Tilly mettent la clé sous la porte

06/12/2013 07:38 EST | Actualisé 05/02/2014 05:12 EST

Aux prises avec des difficultés financières, le Manoir de Tilly, qui a fermé ses portes la semaine dernière, déclarera faillite le 12 décembre, l'établissement s'étant placé récemment sous la protection de la Loi sur la faillite et l'insolvabilité.

Les propriétaires, Magella et Jocelyne Gagnon, essaient de vendre le Manoir de Tilly depuis quatre ans, sans succès.

L'établissement est aux prises avec une dette s'élevant à 550 000 $. Il s'agit d'un montant qui représente plus de la moitié de l'hypothèque de l'établissement.

Majella Gagnon accuse également Revenu Québec d'avoir perdu les déclarations de revenus prouvant qu'il avait bel et bien payé ses taxes. « On a tout vérifié puis ils ont tous eu les rapports qu'ils disent qu'ils n'ont pas reçus », déplore-t-il.

Vocation à préserver

De son côté, le maire de Saint-Antoine-de-Tilly Christian Richard, qui parle d'un véritable fleuron pour la municipalité, déplore la tournure des événements.

« On est très attristé de la nouvelle. On a été pris un petit peu par surprise tout le monde. On n'était pas au courant nécessairement l'administration ici qu'il y avait des problèmes financiers à ce niveau-là », constate-t-il.

Christian Simard précise que la municipalité de Saint-Antoine-de-Tilly pourrait faciliter l'obtention d'un permis pour de futurs acquéreurs, mais pas à n'importe quel prix. Il souhaite que le manoir conserve sa vocation.

« C'est sûr que si quelqu'un arrive avec des demandes qui ne cadrent pas avec notre vision du patrimoine, on n'est pas prêt à faire les concessions », dit-il.

« On veut quand même préserver le côté hébergement [...] « On va rencontrer les personnes concernées lorsque le manoir sera cédé à d'autres mains, on regardera quel genre de vocation ils veulent lui donner », ajoute le maire de Saint-Antoine-de-Tilly.

Ce dernier fait savoir que le Manoir de Tilly pourrait éventuellement être transformé en maison pour personne en fin de vie.

PLUS:rc