Malgré la création de 20 000 emplois à temps partiel le mois dernier au Canada, le taux de chômage s'est maintenu pour un troisième mois de suite à 6,9 %.

De plus, 1400 emplois à temps plein se sont ajoutés à l'économie du pays pour un gain net de 21 600 emplois en novembre alors que les économistes s'attendaient en moyenne à 7500 postes supplémentaires.

Le taux de chômage recule à 7,2 % au Québec et en Ontario et à 9,7 % au Nouveau-Brunswick, mais il est en progression dans les Prairies et en Colombie-Britannique.

Au Québec, l'ajout de 40 300 emplois à temps partiel a permis de compenser la perte de 31 700 postes à temps plein et avec le recul de la population active, le taux de chômage s'est contracté de 0,3 point de pourcentage en novembre. De son côté, l'Ontario affiche un gain net de 13 800 emplois, surtout à temps partiel.

« La variabilité des données mensuelles sur l'emploi est à l'image d'une ardoise que l'on efface à chaque fois : le portrait est changeant », écrit l'économiste Joëlle Noreau de Desjardins. Elle ajoute qu'une éclaircie est possible, mais au deuxième trimestre de l'an prochain.

En novembre, les pertes d'emplois ont surtout été concentrées dans la construction, le secteur de la santé, la restauration et le tourisme. Le secteur manufacturier a pendant ce temps procédé à des embauches, tout comme celui du transport et des services aux entreprises.

Loading Slideshow...
  • Les 15 pays les mieux notés par les agences S&P, Fitch et Moody's

    Seuls 11 pays font partie du cercle très fermé des "triple A" accordé par les trois principales agences (S&P, Fitch et Moody's). Et chez Standard & Poor's, quatre autres affichent une note AA+.

  • L'Allemagne

    Assortie d'une perspective stable, l'Allemagne reste la valeur sûre en Europe.

  • La Finlande

    Le Parlement finlandais, à Helsinki. La Finlande a mis près de 10 ans à retrouver son triple A, perdu au début des années 90.

  • Le Luxembourg

    La note du paradis financier a gardé son triple A mais assorti d'une perspective négative.

  • Les Pays-Bas

    La perspective du triple A des Pays-Bas fait partie, avec la Finlande et le Luxembourg, des trois pays à être assortis d'une note négative.

  • L'Australie

    À contresens de la tendance générale, l'Australie a obtenu son triple A en novembre dernier de la part de Moody's.

  • Le Canada

    Malgré la proximité et la dépendance commerciale vis-à-vis des Etats-Unis, le Canada a su conserver sa note maximale.

  • Le Danemark

    Le Danemark a retrouvé en 2001 son triple A, perdu dans les années 90.

  • La Norvège

    Avec la Finlande, la Suède et le Danemark, la Norvège complète le tableau des bons élèves scandinaves.

  • Singapour

    Singapour est le seul pays d'Asie à détenir la note maximale.

  • La Suède

    La Suède a retrouvé son triple A en 2004, perdu dans les années 90.

  • La Suisse

    La Suisse continue de bénéficier d'une perspective stable.

  • Le Royaume-Uni

    Le Royaume-Uni est noté AAA par S&P.

  • Les Etats-Unis tombés à AA+

    La première puissance économique du monde a vu sa note abaissée par S&P an oût 2011 en raison de son très fort niveau d'endettement. Les États-Unis étaient notés AAA par S&P depuis la création de cette agence en 1941.

  • La Nouvelle-Zélande

    L'île réputée pour ses paysages et son équipe de rugby est notée AA+ par S&P.

  • Le Chili remonte à AA+

    Le Chili est le pays le mieux noté d'Amérique Latine.

  • L'Autriche

    Chez Standard & Poor's, l'Autriche a perdu son triple A en même temps que la France, début 2012. Elle n'a toutefois pas perdu sa note AA+ ni ses triple A chez Fitch et Moody's.

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.