NOUVELLES

Le jeune prodige qui voulait jouer du piano sur la Lune

06/12/2013 10:44 EST | Actualisé 05/02/2014 05:12 EST

Il vient de lancer son premier disque intitulé Scènes d'enfants. À 13 ans... bientôt 14, ce jeune prodige du piano cumule déjà des prestations à faire rêver beaucoup d'artites. Et ce n'est qu'un début, parce que Daniel Clarke Bouchard ne manque surtout pas d'ambition.

Gagnant du premier prix au Concours de musique du Canada, l'adolescent, qui est né en janvier 2000, a déjà joué au prestigieux Carnegie Hall de New York. De son propre aveu, c'est sur scène qu'il se sent le mieux.

Fin novembre, Daniel s'est produit aux côtés de l'Orchestre métropolitain et de son réputé chef, Yannick Nézet-Séguin. Comment s'est-il senti? « J'ai juste quatre mots : le champion du monde! Je me sentais comme ça... que j'avais fait quelque chose d'important », a-t-il raconté en entrevue à l'émission Après tout, c'est vendredi!, sur les ondes d'ICI Radio-Canada Télé.

Le lendemain, le critique musical Claude Gingras a écrit : « Un tel accomplissement, à 13 ans, mérite le qualificatif de "génial". » Il a ajouté : « Le jeune soliste fit sonner les masses d'accords avec la force et la vélocité d'un virtuose accompli et atteignit au mouvement lent l'expression d'un interprète de longue expérience ».

Le rêve de Daniel Clarke Bouchard? Devenir le premier astronaute à jouer du piano sur la Lune. « Ça, c'est mon rêve dans le futur. Mon rêve en ce moment, c'est de jouer au Centre Bell », précise-t-il.

Le jeune pianiste s'exerce de deux à trois par jour. « Ce n'est pas le nombre d'heures qui est important, c'est le plaisir que tu mets dans ta musique et l'inspiration », dit-il. « C'est difficile des fois, mais mon plaisir est tellement grand que je le fais quand même. »

Daniel a reçu son premier piano « jouet » à trois ans, puis un vrai, deux ans plus tard. Et alors qu'il soufflait sept bougies, le musicien de jazz montréalais Oliver Jones est devenu son mentor.

La légende du jazz interprète d'ailleurs une pièce de Claude Léveillée avec son jeune protégé sur son premier disque Scènes d'enfants.

D'ailleurs, Daniel Clarke Bouchard a lui-même choisi toutes les pièces de son premier album. Le titre est aussi de lui.

« Les adultes ne pensent pas que la jeunesse peut faire la différence, mais ce n'est pas vrai, explique l'adolescent. Il faut lui donner une chance. C'est la relève! »

PLUS:rc