NOUVELLES

Le jour où Mandela a téléphoné à Mulroney

05/12/2013 07:07 EST | Actualisé 04/02/2014 05:12 EST

Au lendemain de sa libération, Nelson Mandela loue le Canada pour ses efforts dans la lutte contre l'apartheid, et il contacte notamment le premier ministre de l'époque, Brian Mulroney, pour s'inviter à Ottawa.

En entrevue avec le journaliste Guy Gendron, l'ex-ministre Brian Mulroney se rappelle tous les efforts qu'il a faits dans ce dossier sur la scène internationale pour convaincre les dirigeants du monde de l'importance du combat contre l'apartheid. Il explique que dans ce dossier, le Canada a pris le leadership au Commonwealth, au G7, à la Francophonie et à la Maison-Blanche.

Il raconte notamment comment il a tenté de convaincre le président américain Ronald Reagan et la première ministre britannique Margaret Thatcher que Nelson Mandela n'était pas un communiste. Brian Mulroney a notamment dit à Ronald Reagan : « Je vais te gager ma chemise que quand Nelson Mandela sort de prison, il va être aussi raisonnable que toi et moi. »

PLUS:rc