NOUVELLES

Toronto : Porter pourrait faire payer les passagers

04/12/2013 08:23 EST | Actualisé 03/02/2014 05:12 EST

Alors que le comité exécutif de Toronto votera jeudi sur le sort du plan d'expansion de Porter, le transporteur fait valoir en coulisse que des frais d'amélioration aéroportuaire pourraient aider la Ville à financer le mégaprojet.

CBC a appris que la compagnie avait discuté de cette option avec des conseillers municipaux.

Les fonctionnaires municipaux ont recommandé au comité exécutif de reporter tout vote à 2015, faute de renseignements suffisants.

Parmi les questions litigieuses : est-ce que les jets de la CSeries que Porter veut faire atterrir à l'aéroport Billy Bishop sont aussi silencieux que Bombardier l'affirme et qui paiera pour le prolongement de la piste d'atterrissage de l'aérodrome du centre-ville.

Selon la CBC, Porter propose en catimini de régler une partie de la facture, par le biais de frais imposés aux passagers. Les sommes en jeu ne sont pas connues pour l'instant.

À lui seul, le prolongement de la piste d'atterrissage coûterait de 80 millions à 100 millions de dollars.

Porter se sert déjà de frais d'amélioration aéroportuaire pour l'aider à financer la construction d'un tunnel entre l'aéroport Billy Bishop, qui est situé sur une île, et le centre-ville.

Conseillers divisés

Le maire Rob Ford soutient les plans d'expansion de Porter, tout comme le maire adjoint Norm Kelly, qui a proposé de donner un feu vert conditionnel au transporteur.

En revanche, leur collègue Peter Milczyn, lui aussi membre du comité exécutif, pense que « trop d'inconnus » demeurent.

PLUS:rc