NOUVELLES

Phyllis Lambert quitte la présidence du Centre canadien d'architecture

04/12/2013 02:36 EST | Actualisé 02/02/2014 05:12 EST

Phyllis Lambert quitte la présidence du Centre canadien d'architecture (CCA). La fondatrice et présidente du conseil des fiduciaires de l'institution a remis sa démission.

Elle demeurera toutefois membre du conseil d'administration.

C'est l'architecte Bruce Kuwabara, derrière le TIFF Bell Lightbox à Toronto et le pavillon de l'École de gestion John-Molson de Concordia à Montréal, qui lui succède comme président.

L'architecte et philanthrope montréalaise de 86 ans est membre de la grande famille Bronfman, propriétaire de l'ancien brasseur montréalais Seagram.

Mme Lambert a consacré sa carrière à la promotion d'un développement urbain harmonieux, fondant notamment Héritage Montréal (1975), organisme dédié à la protection du patrimoine, puis le CCA (1979), un centre de recherche et d'exposition sur l'architecture.

Elle a également participé à l'élaboration des plans du célèbre gratte-ciel Seagram Building à New York, de même que du Centre Segal des arts de la scène à Montréal.

Phyllis Lambert a reçu de nombreux prix, dont l'Ordre du Canada. Depuis 2005, elle est également Grand officier de l'Ordre national du Québec.

Dans un communiqué rendu public mercredi, le maire de Montréal, Denis Coderre, a tenu à rendre hommage à Mme Lambert. « [Son] apport à la qualité de l'urbanisme, de l'architecture et du design de la métropole et à son rayonnement international ont grandement contribué à faire de Montréal une métropole culturelle », affirme-t-il.

PLUS:rc